Crédit : AFP

LNH

L'échange qui aurait fait mal aux Blackhawks

Publié | Mis à jour

Est-ce que les Blackhawks de Chicago auraient gagné trois coupes Stanley sans le défenseur Duncan Keith? 

La question mérite d’être posée, alors que l’ancien directeur général de la formation de l’Illinois Mike Smith a affirmé au site sportif The Athletic que son ancienne organisation était passée à deux doigts d’envoyer l’arrière aux Flyers de Philadelphie.  

Smith, qui a été congédié par les Blackhawks en octobre 2003, prétend que son remplaçant Bob Pulford a offert Keith et trois autres patineurs afin de rapatrier les vétérans de 34 ans Jeremy Roenick et Tony Amonte. Les deux hommes avaient porté l’uniforme de Chicago dans les années 1990. Smith a également ajouté que Pulford «est passé si près» d'effectuer la transaction.

Toujours selon Smith, c’est le lockout de 2004-2005 qui a fait avorter cette transaction, car aucun échange n’était permis cette année-là. 

Keith a disputé une excellente saison dans la Ligue américaine de hockey pendant le lockout et la campagne suivante, il était un membre des Blackhawks. Depuis, il a disputé 1138 matchs pour Chicago, marqué 101 buts et fourni 509 mentions d’aide pour un total de 610 points. 

De leur côté, Roenick et Amonte n’ont jamais été en mesure d’inscrire plus de 42 points en une saison après le lockout. Ils ont pris leur retraite en 2009 et en 2007, respectivement.