Canadiens de Montréal

«Ceux qui critiquent Timmins ne le connaissent pas» - Serge Boisvert

Publié | Mis à jour

Serge Boisvert sert les Canadiens de Montréal à titre de recruteur depuis 2010-2011. Cela fait près de 10 ans qu’il travaille avec le grand manitou du repêchage de l’équipe, Trevor Timmins.     

En entrevue à l’émission Dave Morissette en direct, vendredi soir, Boisvert, qui a remporté la coupe Stanley avec le CH en 1986, a avoué que les critiques à l’endroit de son supérieur immédiat le dérangent. À voir dans la vidéo ci-dessus.    

«Ça vient me chercher, a-t-il confié. Ceux qui le critiquent, c’est parce qu’ils ne le connaissent pas vraiment. Je peux vous dire que c’est un gars de hockey, il connaît ça. Ok, peut-être qu’il n’a jamais joué la "game". Ça, ce n’est pas grave. Laissez-moi vous dire, c’est un connaisseur. Timmins, c’est tout un homme de hockey.»     

Boisvert, un bras droit de Timmins et du directeur du recrutement amateur Shane Churla, regarde entre 250 et 275 matchs par année, un peu partout à travers le monde. L’évaluateur de talent a confirmé que certains espoirs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec intéressent l’organisation en prévision du repêchage de 2020.     

«Il y en aux premier et deuxième tours qui sont vraiment importants pour nous, a-t-il indiqué. Je pense que la LHJMQ sera bien représentée cette année.»     

L’homme de hockey s’est également prononcé au sujet des espoirs qui pourraient éventuellement prêter mainforte aux Canadiens.     

«Alexander Romanov s’en vient et c’est tout un défenseur, a-t-il mentionné. Il bouge bien la rondelle, il est agressif. Un Alexei Emelin de ce monde avec un peu plus de mains. Cole Caufield est un marqueur naturel qui va aider l’équipe dans le futur. Ryan Poehling frappe à la porte. Jesse Ylonen, on ne l’a pas encore vu, mais c’est un patineur fantastique. Sans oublier Cayden Primeau, avec ce qu’il a fait à Laval et lorsqu’il a été rappelé, tu vois qu’il a du potentiel.»