Crédit : AFP

Tennis

Le jour où Novak Djokovic a pris sa retraite

Publié | Mis à jour

Novak Djokovic est considéré comme l’un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps. Avec 17 titres du Grand Chelem, il talonne Rafael Nadal et Roger Federer, avec 19 et 20, respectivement. Toutefois, le Serbe est passé à un cheveux de tout arrêter en 2018.  

L’actuel numéro 1 mondial, alors relégué au 12e rang du classement de l'ATP en raison de blessures, avait été éliminé à son premier match au tournoi de catégorie Masters de Miami par le Français Benoît Paire. Il s’agissait d’une difficile défaite en deux manches de 6-3 et 6-4.  

Puis, il a ensuite rassemblé toute son équipe pour livrer ses véritables états d’âme.  

«Il nous a dit : "Vous savez quoi? J’arrête!"», a révélé sa femme Jelena, dans un entretien avec le journaliste américain Graham Bensinger, qui sera diffusé lors du prochain weekend.  

«Il continue en disant : "Edoardo (Artaldi, NDLR : son gérant), tu peux parler à mes commanditaires, je veux être clair avec eux. Je ne sais pas si je vais arrêter pour six mois, un an ou pour toujours. S’ils veulent rester (avec moi), ils le peuvent, sinon, je suis (tout de même) heureux."», a continué Jelena Djokovic.  

Ce n’est pas la première fois que de telles pensées traversaient l’esprit du Serbe. En effet, en 2010, après une difficile défaite lors des quarts de finale de Roland-Garros, Djokovic a également réfléchi à se retirer.  

Des vacances bénéfiques  

Ainsi, après le tournoi de Miami en 2018, Djokovic et sa famille ont décidé de prendre des vacances.  

«Lorsqu’il decide qu’il ne veut plus jouer au tennis, il ne veut plus voir de tennis et ne veut plus rien savoir du tennis, a continué sa femme. Mais j’adore le tennis et je continuais à jouer au tennis avec les enfants (NDLR : Stefan et Tara).  

«(Mais), il est venu nous rejoindre lors du troisième jour (des vacances). Puis, lors du quatrième. ³...] Nous jouions sur le terrain et Stefan ramassait les balles et nous avions du plaisir. Ce n’est pas un entraînement comme il est habitué. Ce n’était plus amusant pour lui, car c’était trop sérieux, trop compétitif.  

«Heureusement, il a vu jusqu’à quel point nous nous amusions sur le terrain. Et il a dit : "Est-ce que je peux avoir une raquette, s’il vous plaît?" Et je lui répond : "Non, tu ne joues plus maintenant. Tu as arrêté de jouer au tennis, alors quitte le terrain, c’est à notre tour." Je l’agaçais évidemment.»  

Il semblerait ainsi que c’est de cette façon que le «Djoker» ait repris goût au tennis.  

Le retour de Vajda  

«Après cela, il est venu chaque jour jouer avec les enfants, a confié Jelena Djokovic. La dernière journée, il a mis ses souliers et s’est habillé correctement. Il m’a dit : "Tu sais, je vais appeler Marian (Vajda, NDLR : son ancien entraîneur) et je vais lui demander s’il veut être mon entraîneur à nouveau."»  

Il faut dire que Djokovic s’était séparer de Vajda, son entraîneur de toujours, en avril 2017, après une performance en-deça des attentes au tournoi de catégorie Masters de Monte-Carlo. Puis quelques mois plus tard, après un début d’association avec Andre Agassi, Djokovic a mis un terme à sa saison 2017 pour traiter une blessure à un coude.  

«Ceci fut les 10 jours où il ne voulait plus jouer au tennis», a terminé Jelena Djokovic.  

Djokovic a ainsi continué son illustre carrière, remportant deux titres majeurs lors de chacune des saisons 2018 et 2019 ainsi que les Internationaux d’Australie en 2020.