Canadiens de Montréal

Le «mélange extraordinaire» de 1986

Publié | Mis à jour

Auteur de deux buts et une aide, Gaston Gingras a été au cœur de la finale de 1986 entre les Canadiens de Montréal et les Flames de Calgary. 

À l’époque où Madonna et les Pet Shop Boys régnaient sur les palmarès musicaux, le défenseur moustachu au manteau de fourrure beige était un pilier de cette jeune édition du Tricolore, qui allait accomplir ce que peu de gens prédisaient. 

Ci-dessus, voyez l'entrevue avec Gaston Gingras à «Salut Bonjour».  

«Après la coupe Calder (dans la Ligue américaine), plusieurs jeunes sont montés avec le grand club et ils ont eu un impact direct sur l’équipe, a raconté le défenseur de Témiscaming à Salut Bonjour, mercredi, sur le réseau TVA.  

«Des jeunes comme Patrick Roy, Stéphane Richer, Brian Skrudland, Mike Lalor. Ils formaient un mélange extraordinaire avec les vétérans, qui les ont acceptés. Une chimie s’est formée et c’est ce qui explique cette belle victoire contre Calgary.» 

Gingras, qui avait 27 ans au printemps 1986, se souvient d’un match pivot face aux Albertains, qui avaient conclu la saison régulière un rang devant eux au classement général. 

Si l’ex-instructeur adjoint des Flames Pierre Pagé parlait mardi de l’importance du match no 3, l’ancien porte-couleurs du Bleu-blanc-rouge croit que la rencontre suivante a été le plus mémorable. 

«Le match numéro 4 m’a particulièrement marqué, se souvient-il. On a gagné 1-0. C’est Claude Lemieux qui a marqué le but.» 

Au duel suivant, le CH a damé le pion aux Flames pour soulever sa 23e coupe Stanley. Les liens entre les coéquipiers de cette conquête demeurent tissés serrés, selon Gingras. 

«La chimie qui s’était formée et la camaraderie... ça fait 34 ans. J’ai revu Mats Naslund dans un camp et ça faisait 20 ans que je ne l’avais pas vu. Les câlins qu’on s’est faits... ces amitiés, c’est pour la vie. C’est fantastique.» 

Pour revenir au manteau de fourrure, au cas où vous vous le demandiez, il est toujours en la possession de Gingras. 

«Il est dans le walk-in en bas! Mais je pense que c'est passé date...» 

TVA Sports présente le match no 3 de la finale Canadiens-Flames de 1986 dès 19h, ce soir.