LNH

La Floride, terre d'accueil du sport professionnel?

Publié | Mis à jour

Après l’Arizona la veille, la Floride est devenu le deuxième État américain à ouvrir grandes ses portes au sport professionnel, mercredi.

Le gouverneur Ron DeSantis a d’ailleurs émis une opinion sans ambiguïté au cours d’un point de presse. À la mi-avril, il avait ajouté le nom de la World Wrestling Entertainement à la liste des services essentiels afin que l’organisation de lutte puisse préparer ses émissions dans ses installations d’Orlando. De plus, l’Ultimate Fighting Championship a tenu un gala à huis clos à Jacksonville, samedi.

Voyez l'intervention de Renaud Lavoie à l'émission «JiC» dans la vidéo ci-dessus.

«Tous les sports professionnels sont les bienvenus ici pour l’entraînement et la compétition, a déclaré DeSantis par le biais de propos diffusés par la chaîne locale de NBC. Ce que je dis aux commissaires des différentes ligues, c’est que si vous avez une équipe ne pouvant jouer dans une région donnée, [...] nous allons vous trouver une place.»

«Dans l’État de la Floride, nous croyons que c’est important et nous savons qu’on peut faire les choses en toute sécurité», a-t-il ajouté, tout en ayant confiance de revoir les partisans éventuellement dans les stades et les arénas.

Certains circuits envisagent de poursuivre leurs activités en sol floridien. La Major League Soccer (MLS) et la NBA reluquent Orlando : selon le quotidien «Washington Post», la MLS aurait proposé à ses 26 clubs de tenir un tournoi de quatre à cinq semaines à l’ESPN Wide World of Sport Complex, qui appartient à Disney, et les matchs compteraient au classement. La NBA pourrait de son côté y organiser des parties d’une de ses deux associations à la reprise des activités.

Au baseball, certains médias ont évoqué l’hypothèse de voir les Blue Jays de Toronto –seule formation canadienne des ligues majeures – évoluer sur le site d’entraînement de Dunedin en raison des contraintes nationales reliées aux voyages.