SPO-CANADIENS-PERFECTIONNEMENT

Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens de Montréal

«Je veux dominer» - Cole Caufield

Publié | Mis à jour

Lorsqu’il a pris la décision de disputer au moins une saison supplémentaire avec les Badgers de l’Université du Wisconsin dans la NCAA, l’espoir du Canadien de Montréal Cole Caufield s’est donné une mission: permettre à son équipe d’atteindre la prochaine étape.

La 15e sélection au total du plus récent repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) a subi une élimination hâtive lors de la dernière campagne. Le 7 mars, ses Badgers subissaient en effet l’élimination au premier tour éliminatoire face aux Buckeyes de l’Université Ohio State.

Depuis, quelques-uns de ses coéquipiers, soit Alex Turcotte (Kings de Los Angeles) et K’Andre Miller (Rangers de New York) ont accepté des contrats d’entrée dans la LNH. Il souhaite ainsi prendre plus de responsabilités au sein de l’organisation.

«Je veux prendre le relais, a déclaré Caufield au quotidien "Wisconsin State Journal", mardi. Je veux dominer et faire les mêmes choses, tout en augmentant mes points et en étant un leader. Je pense que le plus gros point sur lequel je veux travailler, c’est devenir un joueur sur lequel les gens peuvent compter dans toutes les situations. Et je veux avoir une voix dans le vestiaire aussi, être celui que les gens regardent quand ça va moins bien.»

«En regardant la dernière saison, je pense que j’ai eu une bonne année et je crois aussi que j’ai encore bien des choses à prouver et à faire pour cette équipe. Je pense que revenir était la meilleure chose à faire pour moi, pour devenir plus fort et plus rapide et dominer davantage. Je veux devenir un leader et emmener cette équipe au niveau supérieur.»

Caufield a inscrit 19 buts et totalisé 36 points en 36 parties en 2019-2020, étant le meilleur pointeur de son club. Il a d’ailleurs été choisi lundi le joueur de première année par excellence de la conférence Big Ten de la NCAA.

La routine

D’ici le début de la prochaine campagne, Caufield est confiné chez lui, à Stevens Point, au Wisconsin, avec sa famille. Pour s’occuper, il se mesure à son frère Brock, d’un an son aîné, qui évolue également avec les Badgers.

«La routine s’installe, a-t-il expliqué. Vous finissez par faire les mêmes choses. C’est bien d‘être avec mon frère. Il m’aide beaucoup. Nous nous entraînons tous les jours et nous tirons beaucoup de rondelles.»

«Nous restons compétitifs, que ce soit avec les jeux vidéo ou des activités dans la cour. Nous essayons de trouver des choses à faire parce que c’est ennuyant. Mais c’est bien d’être en famille.»