Vitrine des recrues

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

«Je le méritais ce contrat» - Cam Hillis

Publié | Mis à jour

Cameron Hillis a déjà un allié dans le vestiaire du Canadien de Montréal en Nick Suzuki, son ancien coéquipier avec le Storm de Guelph.

«Je lui ai parlé ce matin juste avant l’annonce officielle de mon contrat, a raconté Hillis en entrevue téléphonique au Journal de Montréal. Nick m’a simplement félicité, il a eu de bons mots d’encouragements. J’ai joué très brièvement avec Nick, mais j’ai toujours gardé un contact avec lui. Il a une bonne influence.»

Hillis a gagné son pari, mardi, en paraphant un contrat de recrues de trois ans avec le CH qui l’avait repêché au troisième tour (66e au total) en 2018.

«C’est un moment spécial pour moi, a dit le centre de 19 ans. Surtout après tout ce que j’ai traversé l’an dernier avec les blessures. Il y a un an, nous étions en finale dans la Ligue junior de l’Ontario et je ne pouvais pas jouer en raison d’une blessure à une épaule. Je partais de loin cette année. Mais j’ai travaillé fort pour remonter la pente et signer ce contrat. Je ne peux pas être plus heureux.»

L’élu parmi plusieurs candidats

Hillis a convaincu Marc Bergevin et l’organisation du Tricolore cette saison avec une récolte de 83 points (24 buts, 59 passes) en 62 matchs avec le Storm. Capitaine de son équipe, il a aussi présenté un dossier de +29.

«C’était une bonne saison pour moi, a expliqué le centre de 5 pi 11 po et 174 lb. Nous misions sur une jeune équipe cette saison et plusieurs personnes nous prédisaient une mauvaise année. Nous avons surpris bien du monde, nous avions beaucoup de caractère. Comme capitaine, j’avais un travail facile puisque les gars avaient à cœur les succès de l’équipe. Nous tirions tous dans la même direction.»

Bergevin avait déjà dit dans une entrevue à la fin du mois de février avec le collègue Mathias Brunet de La Presse qu’il aurait de la place pour un seul candidat parmi quatre joueurs repêchés en 2018. Avec la limite de 50 contrats et la multitude de choix au cours des dernières années, le DG du CH devait trancher entre Hillis, Cole Fonstad, Allan McShane et Samuel Houde.

«Je suis heureux de recevoir cette chance de la part du Canadien, mais je crois que je le méritais ce contrat, a-t-il répliqué. Je vais célébrer cette première entente pour les deux prochains jours avant de retourner travailler encore plus fort.»

Le CH détiendra les droits pour les trois autres attaquants (McShane, Fonstad et Houde) jusqu’au 1er juin.

Trois blessures

Une blessure aux côtes, une blessure à un genou et deux blessures à une épaule. C’était le bilan médical d’Hillis lors de la saison 2018-2019. L’année de la conquête du Storm dans la OHL, il avait joué seulement 33 matchs en saison et deux petites rencontres lors des séries.

«L’an dernier, c’était clairement une année difficile. J’ai été frappé par la malchance. J’ai comme mentalité de trouver du positif dans tout. J’ai eu du temps pour récupérer et recentrer mes objectifs. J’ai travaillé fort à l’extérieur de la glace. Je voulais rebondir cette saison. J’aime tellement le hockey, j’ai eu du plaisir.»