Impact de Montréal

Un avantage pour l’Impact?

Publié | Mis à jour

Dans l’absolu, l’arrêt de la saison 2020 de MLS en raison de la pandémie de coronavirus n’est positif pour personne.

Les joueurs, les clubs, la ligue, les partisans (et les diffuseurs) y perdent au change.

Cela dit, au point de vue sportif et administratif, certains clubs y perdent encore plus que d’autres, selon ce qu’a évoqué notre collègue Vincent Destouches, dimanche, à «La MLS cette semaine ».

Le Los Angeles FC, qui a survolé la ligue en saison régulière l’an dernier, risque en particulier en grincer des dents.

«Eux se voient enlever, ou voler la capacité de peut-être capitaliser sur l'année dernière, a expliqué Vincent. Ils se font voler une année de Carlos Vela à son apogée.»

Les clubs qui avaient fait de gros transferts durant la saison morte comme Columbus, Kansas City ou Cincinnati seront aussi très déçus.

«Dans le cas de l'Impact, c'est plus intéressant, a ensuite observé notre analyste. Le début de saison était prometteur, mais à priori on est d'accord pour se dire qu'ils se battaient pour une place en éliminatoires, donc une position moyenne en MLS et ils ont un effectif de transition.»

En gros, le club paie un peu moins le prix de la saison écourtée et «administrativement, se rapproche de la capacité de faire des changements».

Voyez ses explications complètes dans la vidéo ci-dessus!