Hockey

Les dessous de la préparation d'Équipe Canada junior

Les dessous de la préparation d'Équipe Canada junior

Louis Jean

Publié 07 mai
Mis à jour 07 mai

Le monde du hockey a beau être paralysé, André Tourigny ne chôme pas par les temps qui courent.       

L’homme de hockey, qui dirigera le Canada à titre d’entraîneur-chef au prochain Championnat mondial junior, a déjà commencé sa préparation en vue du tournoi. L’an passé, Tourigny avait contribué à la conquête de la médaille d’or à titre d’adjoint à Dale Hunter.             

«Notre groupe d’entraîneurs est en train de bâtir un cahier de jeu ainsi que l’identité de l’équipe. Chaque instructeur a partagé la philosophie de son équipe junior», m’a expliqué le pilote des 67 d’Ottawa, de la Ligue junior de l’Ontario.        

Tourigny et ses adjoints, qui n’ont pas encore été révélés, ont déjà abattu énormément de travail, visionnant une multitude de séquences des joueurs susceptibles de faire partie d’Équipe Canada junior.       

«Notre équipe a vu au moins trois matchs de chacun des joueurs qui pourraient être invités, qui pourraient faire partie du processus. On parle d’à peu près 80 candidats», a confié celui qui dirigeait jadis les Huskies de Rouyn-Noranda au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.       

Hockey Canada planche aussi sur un camp estival interactif et virtuel, dans l’éventualité où les joueurs ne pourraient pas être réunis physiquement en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus.         

Parallèlement, Tourigny s’assure chaque jour d’améliorer son bagage de connaissances en consultant les séminaires diffusés en ligne par l’Association des entraîneurs de la Ligue nationale. Il a d’ailleurs été particulièrement impressionné par une conférence du réputé Ken Hitchcock, qui portait sur la communication et la façon de travailler avec ses leaders.      

À l’instar des joueurs qui doivent sans cesse travailler sur leurs habiletés, le Québécois se voit constamment en compétition avec les autres entraîneurs. Il doit rester à l’affût des nouvelles tendances, parmi lesquelles les statistiques avancées. Cet outil est devenu incontournable dans la LNH, mais il n'est pas aussi facile à intégrer pour les clubs juniors, qui ne disposent pas des mêmes ressources.  

Voyez mon entretien complet avec André Tourigny dans la vidéo ci-dessus.