Repêchage 2020 de la LNH

Repêchage: les Kings n'ont qu'une certitude

Publié | Mis à jour

Peu importe la formule qui prévaudra lors du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), le directeur général des Kings de Los Angeles, Rob Blake, ne semble pas trop s’en faire.   

Participant à une conférence téléphonique mercredi, Blake s’est dit «plutôt à l’aise» avec l’idée que l’encan se tienne au mois de juin, avant même une fin de saison retardée.       

En fait, selon le directeur général, la date du repêchage, que ce soit avant ou après la fin de la campagne, ne suscite pas un gros débat chez les Kings.   

Il est à noter que les Kings demeureraient, d’après les scénarios les plus plausibles, l’une des rares équipes avec les Red Wings de Detroit, les Sénateurs d’Ottawa et les Ducks d’Anaheim à conserver la possibilité de repêcher au premier rang et, peut-être, de sélectionner l’attaquant québécois Alexis Lafrenière.   

«On a besoin de la reprise des sports professionnels»   

Pour le moment, les Kings continuent d’effectuer des entrevues avec les différents espoirs de la LNH. En plus de Lafrenière, ils prévoyaient sans doute parler aux autres patineurs nord-américains les mieux classés, soit Quinton Byfield et Jamie Drysdale, de même qu’à l’Européen Tim Stuetzle, entre autres.   

Comme la plupart des directeurs généraux, Blake préfèrerait que la LNH puisse conclure la présente campagne. Il ne croit toutefois pas qu’on doive agir ainsi à tout prix.   

«Ce serait décevant [de ne pas finir la saison], a-t-il indiqué, cité par le quotidien Los Angeles Times. On a besoin de la reprise des sports professionnels. La santé est toutefois ce qui demeure la priorité.»