Canadiens de Montréal

Affreux dilemme à venir chez le CH

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal auront des décisions importantes à prendre concernant certains espoirs, et la pandémie de coronavirus ne leur accordera pas plus de temps pour y réfléchir.     

Les équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) disposent normalement d’une fenêtre de deux ans pour accorder un contrat d’entrée à leurs espoirs en provenance du junior majeur canadien. Si ce n’est pas fait d’ici le 1er juin de l’année finale, ils perdent les droits de ceux-ci.         

Selon ce qu’a révélé Renaud Lavoie, mercredi, à l’émission JiC, cette date butoir sera maintenue par la LNH. Ainsi, le CH, qui compose avec une limite de 50 contrats et possède 14 choix en vue du prochain encan, devra faire un (ou des) choix.     

L’attaquant québécois des Saguenéens de Chicoutimi Samuel Houde est du nombre des espoirs de l’organisation en attente d’un contrat d’ici le 1er juin 2020. Selon Lavoie, le Tricolore n’a pas encore statué sur son cas à l’interne. Houde a récolté 52 points, dont 19 buts, en 44 matchs cette saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).     

Il faut aussi surveiller les attaquants Cam Hillis, Cole Fonstad et Allan McShane. Du lot, Hillis est pressenti pour être l'heureux élu.    

Le joueur de centre vient de connaître une excellente saison dans la Ligue junior de l’Ontario (OHL), lui qui a amassé 83 points, dont 24 buts, en 62 rencontres, en plus de compiler un différentiel de +28. Hillis, un choix de troisième tour (66e au total en 2018) a d’ailleurs été repêché plus tôt que tous les autres joueurs mentionnés ci-haut.     

Dans la vidéo ci-dessus, voyez la chronique «La mise en échec» de Renaud Lavoie à l’émission JiC.