Crédit : AFP

NFL

Eli Manning croit que ce sera difficile pour Tom Brady

Publié | Mis à jour

Ayant vaincu Tom Brady deux fois au Super Bowl, l’ex-quart-arrière Eli Manning croit que la première saison de son ancien rival chez les Buccaneers de Tampa Bay ne sera pas de tout repos.  

Au cours des dernières années de sa carrière avec les Giants de New York, Manning a dû effectuer quelques ajustements en raison de changements d’entraîneur.     

Il lui fallait se familiariser avec des cahiers de jeux différents en attaque et selon lui, Brady aura à vivre cette réalité durement après ses nombreuses années passées aux côtés du pilote Bill Belichick et des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.   

La crise du coronavius et ses contraintes n’aideront pas non plus.  

«Je pense que ce sera ardu pour lui, juste à cause du fait de ne pouvoir accomplir ce qu’il souhaite avec son équipe pour être prêt, a commenté l’ex-numéro 10 des Giants à la chaîne SiriusXM NFL Radio.   

«Toutefois, il aura de bons receveurs de passes avec lui. Lorsque votre club en possède, ça devient plus facile un peu d’être sur la même longueur d’onde.»  

«Il sera intéressant de voir comment ça se déroulera et s’il peut s’adapter rapidement à une autre organisation, des joueurs différents et une nouvelle offensive, a-t-il ajouté. Il y a toutes ces choses et le temps pour se préparer est limité.»  

Brady compte six bagues du Super Bowl en carrière, lui qui s’est entendu avec les Buccaneers en mars.  

Une situation délicate  

Manning a par ailleurs commenté le choix des Packers de Green Bay de sélectionner au premier tour du plus récent repêchage le quart Jordan Love, désormais perçu comme le successeur d’Aaron Rodgers.   

Ce dernier détient pourtant un contrat encore valide pour trois saisons, mais il se retrouve maintenant dans la même situation que Brett Favre, qui avait dû composer avec sa présence durant ses dernières années au Wisconsin.  

«Je suis sûr que Brett n’était pas particulièrement heureux de ce qui s’était passé et je suis persuadé qu’Aaron n’était pas vraiment heureux non plus de ce qui est survenu, a déclaré Manning.   

«Quand vous vieillissez, il y a certaines réalités du sport que vous devez accepter, comme celle où les équipes commencent à planifier le long terme.»