Baseball - MLB

Cinq Sud-Coréens ayant marqué le baseball majeur

Publié | Mis à jour

Jamais le baseball sud-coréen n’aura eu autant de visibilité en Amérique du Nord. Avec l’ouverture de la saison dans l’Organisation coréenne de baseball (KBO) mardi, la couverture des matchs prend des proportions en cette période de pandémie de coronavirus.

Si les nombreux joueurs actuels de la KBO, qu’ils soient Américains ou Asiatiques, ne sont pas tellement connus, on vous suggère une liste de cinq athlètes sud-coréens ayant fait leurs marques dans le baseball majeur au fil des ans.

- Chan-ho Park

Véritable pionnier, le lanceur Chan-ho Park est le premier Sud-Coréen ayant disputé un match dans le baseball majeur. Il n’avait que 20 ans quand, en avril 1994, il a porté les couleurs des Dodgers de Los Angeles. Sa meilleure saison avec les Dodgers fut celle de 2000 lorsqu’il a savouré un total de 18 victoires à titre de partant. 

Park a aussi défendu l’uniforme de six autres équipes, dont les Rangers du Texas. Il a mis fin à sa longue carrière dans le baseball majeur en 2010, partageant alors la campagne entre les Yankees de New York et les Pirates de Pittsburgh. L’artilleur a effectué un dernier tour de piste en Corée du Sud, en 2012, avec les Eagles de Hanwha, dans la KBO.

- Byung-huyn Kim

Employé comme releveur à ses débuts dans le baseball majeur avec les Diamondbacks de l’Arizona, Byung-huyn Kim a notamment remporté la Série mondiale avec cette équipe en 2001. 

Il a particulièrement offert de fiers services aux Diamondbacks lors de la série de championnat de la Ligue nationale contre les Braves d’Atlanta, cette année-là, ne donnant aucun coup sûr et un seul but sur balles en cinq manches de travail. Kim complétait bien le boulot des partants Randy Johnson et Curt Schilling, entre autres. En 2002, il avait signé une saison de 36 sauvetages, toujours avec les Diamondbacks.

- Shin-soo Choo

Chez les joueurs de position, le voltigeur Shin-soo Choo demeure, pour l’instant, dans une classe à part. Il détient facilement le record du plus grand nombre de parties disputées dans le baseball majeur, soit 1619, parmi les joueurs originaires de la Corée du Sud. 

Il devait écouler, en 2020, la dernière année d’un contrat de sept saisons d’une valeur de 130 millions $ avec les Rangers du Texas. Depuis quelques campagnes, Choo, 37 ans, est aussi employé régulièrement comme frappeur de choix.

- Hyun-jin Ryu

Sa venue chez les Blue Jays a été soulignée en grande pompe, en décembre dernier. Celui qui porte le numéro 99 fera partie de la rotation partante de la formation torontoise. Il a conclu un contrat de quatre ans pour 80 millions $ avec les Jays. Ryu, 33 ans, a disputé ses six premières saisons dans le baseball majeur chez les Dodgers. 

Il a d’abord joué pendant plusieurs années en Corée du Sud, lui aussi avec le club de Hanwha, dans la KBO. Ryu a d’ailleurs été le coéquipier de Park là-bas en 2012, une relation qui a certainement favorisé son arrivée en Amérique du Nord.

- Sun-woo Kim

Le lanceur Sun-woo Kim n’est certainement pas dans la même catégorie que ses quatre compatriotes ci-hauts. Par contre, les nostalgiques des Expos se souviendront qu’il a fièrement défendu l’uniforme du club montréalais de 2002 à 2004 avant de déménager avec l’équipe à Washington, en 2005. 

Kim avait été acquis par les Expos en juillet 2002 en compagnie d’un autre espoir sud-coréen (Seung Song) dans une transaction qui avait envoyé Cliff Floyd aux Red Sox de Boston.