US-DON SHULA

Crédit : Photo d’archives, AFP

NFL

Un grand qui s’éteint

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef le plus victorieux dans l’histoire de la NFL n’est plus. 

Don Shula, qui a dirigé les Colts de Baltimore pendant sept saisons et les Dolphins de Miami pendant 26 ans, les guidant au passage vers deux triomphes au Super Bowl, a rendu l’âme chez lui, à 90 ans.

Admis au Temple de la renommée du football en 1997, Shula s’est assurément taillé une place parmi les figures les plus mythiques de sa profession. Bien que ce genre d’exercice ne fasse jamais l’unanimité, voici notre top 10 des entraîneurs-chefs dans l’histoire de la NFL, question d’évaluer la place de Shula dans l’histoire.

Les 10 meilleurs entraîneurs de l’histoire

1. Bill Belichick

Ses détracteurs vont grincer des dents, mais Belichick est actuellement troisième dans l’histoire avec 304 victoires, en incluant les séries. Ce qui le distingue plus que tout, ce sont ses six victoires au Super Bowl aux commandes des Patriots. Depuis qu’il dirige l’équipe en 2000, il n’y a eu qu’une seule saison perdante en Nouvelle-Angleterre, sa toute première. Belichick a toujours été un stratège défensif hors pair et à 12 reprises, il a guidé les siens au moins jusqu’en finale de conférence.

2. Vince Lombardi

Lombardi revendique cinq championnats (trois d’entre eux sont survenus dans les années 1960, avant l’avènement du Super Bowl). Il a transformé les Packers en dynastie et le trophée remis aux champions du Super Bowl porte son nom. Lombardi a passé seulement neuf saisons à la barre à Green Bay, mais son pourcentage de victoires (72,8 %) en vertu d’une fiche de 96-34-6 en saison régulière demeure phénoménal. En séries, il a assuré avec un rendement de 9-1.

3. Don Shula

Il détient le record de victoires en saison régulière (328) et au total (347). En 26 ans à la barre des Dolphins, son équipe n’a connu que deux saisons perdantes. Il a mené son équipe à l’unique saison parfaite dans l’histoire, en 1972, une campagne qui s’est soldée par le premier de deux titres consécutifs au Super Bowl. La seule tache à son reluisant dossier est qu’il a perdu quatre fois au Super Bowl, une fois aux commandes des Colts et trois avec les Dolphins.

4. Paul Brown

Brown est le légendaire pilote derrière la domination des Browns de Cleveland dans les années 1940 et 1950. Il revendique sept championnats professionnels, dont trois en NFL. À leurs débuts, en effet, de 1946 à 1949, les Browns faisaient partie de la AAFC. Brown a été reconnu tout au long de sa carrière comme un génie offensif, en plus de contribuer à briser la barrière raciale. Après son séjour avec les Browns, il a même fondé les Bengals de Cincinnati en 1968.

5. Bill Walsh

Le dauphin de Paul Brown a poussé l’innovation offensive encore plus loin lorsqu’il a été diriger les 49ers de San Francisco, de 1979 à 1988. Il s’agit de la période la plus faste dans l’histoire de la franchise, qui a remporté trois de ses cinq Super Bowls sous la gouverne de Bill Walsh. Ce dernier a été reconnu comme un stratège extrêmement méthodique, qui a fait rouler son attaque à plein régime avec le quart-arrière Joe Montana.

6. Tom Landry

Le mythique entraîneur au chapeau a dirigé les Cowboys de leurs débuts dans la NFL en 1960 jusqu’en 1988. Ses 29 saisons consécutives à la barre d’une même équipe constituent un record. Pendant 20 ans, de 1966 à 1985, les Cowboys ont présenté une fiche gagnante, remportant deux fois le Super Bowl au passage. Landry s’est par ailleurs illustré en étant impliqué autant dans le volet offensif que défensif. Défensivement, il est reconnu comme le fondateur du système de type «4-3».

7. Chuck Knoll

C’est pratiquement injuste qu’un entraîneur de la trempe de Knoll glisse au septième rang. Après tout, le chef d’orchestre des Steelers de Pittsburgh a mené les siens à quatre conquêtes au Super Bowl, de 1974 à 1979. Seule ombre au tableau, au cours des 12 saisons qui ont suivi, Knoll n’a connu qu’une saison d’au moins 10 victoires. Il a néanmoins le mérite d’avoir élevé une franchise moribonde avant son arrivée au rang de dynastie.

8. George Halas

Il n’est pas surnommé «Papa Bear» par hasard. Le fondateur des Bears de Chicago compte six championnats à son actif (dont cinq dans la NFL). En trois séjours aux commandes de l’équipe, il a réussi un fait d’armes unique en guidant les Bears vers les grands honneurs dans quatre décennies différentes (1921, 1933, 1940, 1941, 1946, 1963). Les Bears n’ont connu que six saisons perdantes en 40 ans sous sa férule.

9. Joe Gibbs

Chez certains entraîneurs, on se demande qui a été le principal artisan des succès répétés d’une équipe entre le pilote et le quart-arrière en place. Gibbs est unique en ce sens, puisqu’il est le seul entraîneur-chef dans l’histoire à avoir guidé son équipe à trois victoires au Super Bowl avec trois quarts-arrières différents. Durant son premier séjour fructueux de 12 ans (1981-1992) chez les Redskins de Washington, il les a menés huit fois en séries.

10. Andy Reid

Trop tôt, diront certains, pour inclure l’actuel entraîneur-chef des Chiefs de Kansas City dans cette liste. Andy Reid est pourtant le sixième dans l’histoire de sa profession avec 222 victoires, en incluant les séries. La saison prochaine, il s’appropriera même le cinquième rang. Ses joueurs lui vouent un respect inconditionnel et son flair offensif est reconnu. Tout ce qui lui manquait, c’était un sacre au Super Bowl. C’est chose faite depuis février.