Impact de Montréal

Une opportunité pour la MLS?

Publié | Mis à jour

Alors que les dirigeants de la MLS et ceux des autres grandes ligues sportives cherchent une façon de reprendre leurs activités stoppées par la pandémie mondiale de coronavirus, le gardien de l’Impact Evan Bush croit que le circuit de soccer nord-américain aurait beaucoup à gagner en trouvant le moyen de retrouver rapidement les terrains. 

«Je pense qu'il y a une grosse opportunité pour la MLS: si tu peux ramener les équipes devant les caméras, que ce soit devant les partisans ou non, en endroit isolé ou dans les stades, je pense qu'il y aura un gros marché pour ça», a-t-il indiqué, en entrevue à «La MLS cette semaine». 

«Je pense qu'il va y avoir une tonne de gens qui le verront comme un moyen d'évasion dans leur quarantaine, a-t-il poursuivi. Je me suis moi-même surpris à écouter des courses de billes à ESPN "the Ocho" et toutes ces choses ridicules qu'on écoute pour remplir le vide!» 

Cela dit, plusieurs questions demeurent quand vient le temps de penser à la façon dont on pourrait s’y prendre. 

«On n'a joué que deux matchs dans la saison, a rappelé Bush. Être une équipe au Canada en ce moment dans une ligue où 95% des équipes sont aux États-Unis, il y aura des problèmes avec les restrictions de voyage, les règles de quarantaine.» 

«D'un point de vue montréalais, quand on essaie d'imaginer ce à quoi ça pourrait ressembler, ça n'apparaît pas simple, a poursuivi l’Américain de 34 ans. Donc à moins de jouer contre Toronto ou Vancouver chaque semaine, on ne voit pas ce qu'on pourrait faire d'autre pour commencer.» 

«Si tu fais venir un club de New York, de Chicago, même avec un vol nolisé, quelles seront les règles, s’est-il interrogé. Devront-ils quand même être en quarantaine pendant deux semaines? Et quand ils vont rentrer chez eux?» 

Représentant l’Impact au sein de l’Association des joueurs de la MLS, Bush assure que celle-ci est au cœur des discussions concernant la reprise. 

«Les joueurs sont impliqués jusqu'à un certain point, tout ce que la ligue essaie de faire afin de restructurer la saison ou d'amener les joueurs à faire certaines choses, tout ça doit passer par l'Association des joueurs, a-t-il expliqué. Les joueurs sont ouverts et prêts à prendre leurs responsabilités lorsque nécessaire. Je pense qu'il (le commissaire Don Garber) a mentionné quelques scénarios sous forme de tournois qui pourraient se tenir dans des endroits isolés et revenir dans nos marchés plus tard durant l'été.» 

En attendant, Bush et son épouse ont de quoi faire avec trois enfants à la maison. 

«Trois enfants, ça nous garde occupés, a-t-il souri. On a développé un nouveau respect pour les professeurs, ça c'est sûr!» 

Le gardien a également indiqué qu’il se garde une routine d’entraînement au milieu de tout ça.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.