Crédit : Photo d'archives, AFP

NFL

«Je ne peux plus attendre de les affronter»

Publié | Mis à jour

Chassé de la Floride de façon quelque peu cavalière, le quart-arrière des Saints de La Nouvelle-Orléans Jameis Winston est déjà impatient d’en découdre avec les Buccaneers de Tampa Bay, même s’il risque d’attendre un bon moment.  

Ayant été le pivot régulier des «Bucs» au cours des cinq dernières campagnes, Winston s’est retrouvé dans un cul-de-sac à Tampa en raison de l’arrivée du vétéran Tom Brady en mars. Il a ensuite paraphé une entente d’un an et de 1,1 million $ avec les Saints ultérieurement.    

Certes, le premier choix au total du repêchage 2015 espère pouvoir offrir ses arguments à son ancien employeur sur le terrain, d’autant plus que la formation de la Louisiane et les Buccaneers évoluent dans la même section. Cependant, Winston jouera au mieux les seconds violons derrière Drew Brees et sa vengeance n’est pas pour tout de suite, à moins d’une blessure ou d’un autre imprévu.  

En revanche, qui sait si Winston prendra le relais dans un ou deux ans, selon les plans de retraite de Brees? D’ici là, il gardera un œil sur les confrontations avec l’ennemi.  

«Je ne peux plus attendre de les affronter, a déclaré au réseau NFL Network le quart au sujet de son ancien club. Ce sera plaisant. Je sais que Tom misera sur son attitude de compétiteur et sa détermination. Ça restera intrigant et nous serons prêts à batailler.»  

«Quand j’étais à Tampa, nous [les Buccaneers] les avons battus et ils nous ont aussi eus. L’an passé, La Nouvelle-Orléans a réussi le balayage, donc je sais que Tampa Bay voudra se racheter. Toutefois, je suis en noir et or désormais, donc je dirai: "qui bien a mentionné qu’ils vont battre les Saints?"», a-t-il continué.  

Apprentissage  

Au plan individuel, l’athlète ayant totalisé 33 touchés et 30 interceptions en 2019 aura l’occasion de voir à l’œuvre Brees, l’un des meilleurs de sa profession. Il ne regrette pas sa décision de se diriger chez les Saints.  

«C’est le temps pour moi d’apprendre d’un des plus grands. Et je serai dans la même division que Tampa Bay, en plus de revoir des rivaux connus, même si la Caroline a un nouvel entraîneur [Matt Rhule]», a-t-il expliqué.