Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

LNH

Cole Perfetti, le meilleur joueur du repêchage?

Publié | Mis à jour

Pendant son enfance, Cole Perfetti idolâtrait Andy Andreoff. Ayant longuement côtoyé le joueur des Flyers de Philadelphie lorsque ce dernier était hébergé chez lui au cours de son parcours junior, Perfetti est maintenant sur le point de surpasser son idole de jeunesse. 

Lorsqu’il était âgé de 6 à 11 ans, Perfetti suivait chaque mouvement d’Andreoff à la trace. L’attaquant portait alors les couleurs des Generals d’Oshawa, dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario (OHL).  

Andreoff a d’ailleurs joué le rôle de grand frère avec Perfetti, au grand plaisir du jeune garçon à l’époque. 

«Cela m’a fait me sentir spécial et comme une "rock star", d’une certaine manière, a raconté Perfetti au site The Athletic, récemment. Un joueur de la Ligue de l’Ontario me demandait de passer du temps avec lui. C’était incroyable. Je l’admirais et je pensais qu’il était la meilleure chose qui soit. Je voulais être comme lui.» 

De son côté, Andreoff a rapidement compris qu’il avait affaire à un jeune homme spécial. 

«Le truc avec Cole, c’est que même de 6 à 11 ans, c’était un gamin très intelligent, a lancé Andreoff. Quand il venait à mes matchs, il connaissait chaque petite statistique, toutes les règles, tout ce qui se passait exactement. C’était impressionnant.» 

Le meilleur 

Andreoff a été sélectionné au troisième tour, au 80e échelon au total, par les Kings de Los Angeles en 2011. Perfetti, qui a récolté 37 buts et 111 points en 61 parties cette saison avec le Spirit de Saginaw, devrait faire beaucoup mieux, puisqu’il est classé quatrième dans la liste des patineurs nord-américains de la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH) en vue du prochain repêchage. 

Plusieurs personnes qui ont travaillé avec Perfetti croient toutefois qu’il pourrait sortir très rapidement lorsque l’encan se mettra en branle. 

«Je pense qu’il y a certaines équipes qui repêcheront entre le premier et le cinquième rang qui seront déçues si elles ne le choisissent pas», a dit Nick Quinn, qui était l’un des coéquipiers d’Andreoff avec les Generals. 

«Je sais que je suis son entraîneur, mais à mon avis il est le meilleur joueur disponible», a quant à lui avancé l’instructeur du Spirit Chris Lazary. 

Avant d’amorcer son parcours professionnel, Perfetti a eu l’occasion de transmettre au suivant tout ce qu’Andreoff a fait pour lui. À Saginaw, il joue maintenant le rôle de grand frère auprès de Cooper Bordeaux. 

«J’ai pu voir comment [Andreoff] était avec moi, a expliqué Perfetti. Il m’a montré comment traiter ma famille d’accueil. Andy m’a définitivement appris comment être un bon frère.»