Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

«Drouin a le potentiel pour devenir une superstar»

Publié | Mis à jour

Depuis son arrivée à Montréal, Jonathan Drouin ne laisse personne indifférent.   

Si la majorité des partisans et experts lui reconnaissent un talent indéniable, plusieurs lui reprochent aussi son manque de constance. En fait, une question demeure sempiternelle dans le cas du Québécois. Atteindra-t-il, un jour, le statut de vedette dans la Ligue nationale de hockey (LNH)?    

Si les attentes sont si élevées envers Drouin, c’est un peu parce qu’il a mis l’eau à la bouche de tout le Québec lors de son passage dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Sa récolte de 242 points en seulement 128 matchs parle d’elle-même.   

Drouin est également victime, en quelque sorte, du succès quasi instantané dans la LNH de son ancien partenaire de trio chez les Mooseheads de Halifax, Nathan MacKinnon.   

Crédit photo : Getty Images/AFP

Alors que le joueur du CH ne compte que deux saisons de plus de 50 points (53) dans le circuit Bettman, le #29 de l’Avalanche, lui, revendique déjà près de 500 points chez les professionnels.   

Le gardien Zachary Fucale connaît très bien les deux patineurs, les ayant tous les deux côtoyé à Halifax entre 2011 et 2013. Lorsque questionné sur le niveau de jeu que pouvait atteindre Jonathan Drouin dans la LNH, l’homme masqué n’a pas hésité une seul seconde avant de répondre.   

«Ce n’est même pas une question à poser!», a d'abord lancé Fucale dans un éclat de rire.   

«Jo, il a le potentiel pour devenir une superstar. Et il va en être une!»  

Pour Fucale, il est très difficile de comparer les parcours de Drouin et MacKinnon.   

«C’est très difficile de comparer les deux joueurs. Ils ont commencé leurs carrières respectives dans des dispositions complètement différentes. Jo évoluait à Tampa, au sein d’une équipe qui avait pratiquement trois premiers trios! Il n’avait pas nécessairement le temps de glace qu’il méritait. Nathan, lui, a été jeté sur la première unité de son club dès le départ. C’est tout à fait normal que leurs courbes de développement soient différentes.»  

Un message aux fans du CH   

Fucale s’est ensuite adressé directement aux fans des Canadiens.   

«Si le parcours de Jonathan est un peu moins rapide, ce n’est pas un problème. Les gens ne devraient pas avoir peur. Ils ont vu ce qu’il pouvait faire. Ils devraient juste être optimistes avec un gars comme ça. Les amateurs devraient se compter chanceux de pouvoir compter sur Drouin dans leur équipe, car c’est tout un joueur de hockey.   

«Si les gens l’avaient oublié, ça me fait plaisir de leur rappeler que Jo est un joueur incroyable. C’est juste une question de temps dans son cas!»