Boxe

Volny lève la main pour Butler

Publié | Mis à jour

Le nom de Patrice Volny est peu connu dans le monde de la boxe québécoise. Le Montréalais aimerait bien que cette perception change dans les prochaines années. C’est pour cette raison qu’il n’hésiterait pas à monter sur le ring avec Steven Butler dans un duel des poids moyens.

Après avoir disputé ses cinq premiers combats dans des sous-cartes du Groupe Yvon Michel (GYM), Volny (15-0, 9 K.-O.) a accepté une offre du promoteur ontarien Lee Baxter.

C’est à ce moment que sa carrière a pris son envol. Avant l’arrêt des activités dans le monde de la boxe, Volny était classé numéro 4 à la WBA, numéro 6 à l’IBF et numéro 8 à la WBO. Il devait croiser le fer contre Magomed Madiev dans un combat éliminatoire WBA sur la table, mais le tout a été annulé pour des raisons de visa.

Il est bien au courant du projet d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) et de Camille Estephan avec la présentation de combats à saveur locale. S’il obtenait une offre satisfaisante, le protégé d’Éric Bélanger serait prêt à se mesurer à Steven Butler (28-2-1, 24 K.-O.).

«Je serais prêt à lever la main pour l’affronter, a mentionné Patrice Volny lors d’une entrevue avec "Le Journal de Montréal". Je crois sincèrement que j’ai les outils pour le vaincre.

«Je n’ai rien contre lui sur le plan personnel. C’est avant tout une question d’affaires.»

Le pugiliste de 30 ans aimerait faire ouvrir les yeux aux amateurs du Québec avec ce possible duel contre Butler.

«C’est sûr que je pourrais aller chercher une certaine reconnaissance du public, a-t-il ajouté. Parfois, ça me chatouille de voir que mon nom n’est jamais mentionné pour d’éventuels combats d’envergure.»

Reyes en priorité

Contactés par «Le Journal» mardi, les promoteurs de Volny et de Butler ont donné des sons de cloche très différents.

«Ça pourrait être un combat exceptionnel, a indiqué Lee Baxter par message texte. Je suis sûr que c’est un combat que les amateurs québécois aimeraient voir.»

Quant à lui, Camille Estephan accepterait de faire des affaires avec Baxter. Au cours des dernières années, les deux promoteurs ont eu maille à partir au sujet du dossier de Custio Clayton.

«Lors du gala du 14 mars, Steven Butler devait affronter Marcos Reyes, a mentionné le patron d’EOTTM. Comme on le sait, le gala a été annulé par la Santé publique (les détails, ci-dessus), mais le combat est encore d’actualité.

«Steven a toujours l’intention de se frotter à Reyes, que ce soit aux États-Unis ou au Québec, à la reprise des activités. Il a des plans d’envergure pour la suite.»

Selon Estephan, son poulain pourrait obtenir un combat majeur avec une victoire convaincante contre Reyes.

Encore Akhmedov

Pour Volny, Estephan serait prêt à lui faire une offre.

«Butler n’est pas disponible, mais je pourrais lui donner un combat contre (Saddridin) Akhmedov», a-t-il précisé.

Akhmedov boxe à 154 lb alors que Volny évolue chez les 160 lb. Est-ce que ça pourrait donner un combat intéressant? On peut en douter.

Le patron d’EOTTM a toutes les misères du monde à trouver des adversaires à son jeune pur-sang kazakh. On peut penser qu’il devra débourser de plus en plus d’argent pour convaincre d’autres pugilistes d’affronter Akhmedov au cours de son ascension vers le sommet.

Ses qualités techniques et sa force de frappe redoutable en font déjà réfléchir plusieurs. Et sa carrière ne fait que commencer.

Pas de tournoi à 140 lb chez EOTTM

Le promoteur Camille Estephan a plusieurs plans sur la table pour la relance de la boxe au Québec. Celui de tenir un tournoi chez les 140 lb n’en fait pas partie pour le moment.

Eye of the Tiger Management (EOTTM) compte sur quatre boxeurs de calibre chez les super-légers: Batyr Jukembayev, Mathieu Germain, Yves Ulysse jr et Steeve Claggett. Des affrontements entre ces quatre athlètes pourraient être intéressants.

Toutefois, Estephan a rapidement mis fin à ces spéculations.

«Batyr et Yves ont des propositions pour se battre aux États-Unis lorsque la boxe sera relancée, a souligné le patron d’EOTTM. Par contre, avant d’avoir ces propositions, on avait pensé à un tournoi chez les 140 lb avec un prix en argent au gagnant.

«On ne ferme pas la porte pour le futur, mais ça va dépendre de la tendance des carrières des quatre boxeurs.»

Estephan estime que les opportunités offertes à Ulysse et à Jukembayev sont supérieures à celles d’un mini-tournoi au sein de son écurie. Les deux tenteront de monter dans les classements mondiaux afin d’obtenir un combat d’envergure en 2021.