Crédit : AFP

LNH

Plusieurs dates, de nombreuses embûches

Plusieurs dates, de nombreuses embûches

Renaud Lavoie

Publié 28 avril 2020
Mis à jour 28 avril 2020

Plusieurs joueurs de la LNH ont été informés d’un scénario que la LNH étudie présentement pour la relance de ses activités.      

On peut parler ici du modèle de substitution parfait de la LNH, mais il faut être très prudent avant de le prendre à la lettre et de penser qu’il va demeurer intact. Ce genre de scénario peut être modifié quotidiennement.            

D’ailleurs, la LNH et l’Association des joueurs ont une réunion de prévue ce mercredi à ce sujet.       

Voici à quoi ça pourrait ressembler le plan de relance de la LNH dans un monde idéal:            

  • Le 15 mai les joueurs auraient le droit de recommencer à s’entraîner en petits groupes dans les villes où c’est permis. Présentement il serait impossible de le faire à Montréal et dans plusieurs villes au Canada ainsi qu’aux États-Unis.       
  • Autre problème, les frontières sont fermées jusqu’au 20 mai et il est possible que cette mesure soit prolongée. La situation des joueurs provenant d’Europe est aussi complexe alors qu’on ne sait pas quand ils pourront revenir. Devront-ils se placer en quarantaine pour deux semaines ?      
  • Le 1er juin serait le début des camps d’entraînements, qui auraient lieu pour une période de trois semaines. Il faudra que les joueurs soient testés très souvent et présentement, il n’est pas assuré que les contrôles pour la COVID-19 seront disponibles pour tous, comme je le rapportais la semaine dernière.      
  • Le 21 juin, les équipes devraient se diriger vers les quatre villes où il est possible que des matchs préparatoires soient disputés à huit clos. Là encore, le nombre de prélèvements sera imposant et personne ne peut garantir que ce sera possible.      
  • Le retour officiel de la saison devrait avoir lieu le 1er juillet à huit clos, dans une des quatre villes «neutres» choisies par la LNH.      
  • Le début des séries pourrait être fixé au 21 juillet, avec la traditionnelle formule quatre de sept. Les éliminatoires devraient se poursuivre jusqu’à la fin de septembre.      
  • L’AJLNH exigera que les joueurs aient le temps de revoir leurs familles durant les séries. La LNH, elle, devra déterminer quelle sera la façon la plus logique et sécuritaire de permettre aux athlètes de le faire.       
  • L’idéal serait de permettre aux joueurs de retourner à leurs résidences entre chaque tour des séries. S’ils n’obtiennent pas la permission, la LNH devra mettre son projet de retour au jeu à l’eau.       
  • Autour du 15 novembre, ce serait le début des camps d’entraînement de la saison 2020-2021.      
  • La saison commencerait vers le 15 décembre. La coupe Stanley devrait être remportée à la fin du mois de juillet.            
Crédit photo : PHOTO AFP

La raison pour laquelle la LNH souhaite commencer la saison (2020-2021) le plus tard possible, c’est pour s’assurer que les spectateurs puissent assister aux matchs dans le plus grand nombre de villes, ce qui ne sera probablement pas le cas encore l’automne prochain.       

Et dites-vous qu’il est fort probable que le calendrier de la LNH soit chamboulé pendant très longtemps, si jamais le hockey devait recommencer cette année en juillet.      

Est-ce rêver en couleurs? On devrait le savoir très bientôt.       

Les joueurs devront approuver le plan de retour des activités, ce qui est très loin d’être assuré pour le moment.