FBL-EUR-C1-PARIS-DORTMUND-HEALTH-VIRUS

Crédit : AFP

Europe

Pas de reprise en France, suspense en Allemagne

Publié | Mis à jour

«La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre», a annoncé le premier ministre français Édouard Philippe, mardi, dans un discours à l'Assemblée nationale, rendant caduque une reprise avant la fin de l'été, tout en laissant la porte ouverte au Tour de France cycliste. 

«Pour donner aux organisateurs d'évènements de la visibilité, je veux préciser que les grandes manifestations sportives (...), tous les évènements qui regroupent plus de 5000 participants et font à ce titre l'objet d'une déclaration en préfecture et doivent être organisés longtemps à l'avance, ne pourront se tenir avant le mois de septembre», a-t-il également déclaré devant les députés.  

Le ministère français des sports a ensuite précisé à l'AFP qu'il ne pourrait pas y avoir de compétition, «même à huis clos», avant fin juillet, laissant néanmoins la possibilité de la tenue de certains matchs en août. Ce qui pourrait permettre à Lyon et au Paris SG de terminer leur parcours en Ligue des champions courant août, comme envisagé par l'UEFA.

Mais pour le sport-roi au pays des champions du monde, l'horizon s'est brusquement bouché. L'hypothèse privilégiée par la Ligue française de football professionnel (LFP), à savoir reprendre la Ligue 1, le championnat de 1re division, le 17 juin à huis clos, et la terminer le 25 juillet, est caduque, générant une immense incertitude financière pour un secteur très dépendant de ses droits de télédiffusion. 

Ce scénario présentait l'avantage de laisser aux joueurs au moins quatre semaines de préparation physique, le temps minimal estimé par les spécialistes en cas de reprise de l'entraînement durant la semaine du 11 mai. 

Il collait aussi aux souhaits de l'UEFA, qui espère voir les championnats nationaux aller à leur terme cet été, avant d'achever à son tour les compétitions européennes au mois d'août, au prix d'un calendrier chargé.  

Ces annonces laissent également en suspens la tenue du Tour de France, reprogrammé du 29 août au 20 septembre. 

Lueur d'espoir pour la Bundesliga  

Par ailleurs, il y a une lueur d'espoir pour la Bundesliga. Les ministres des sports des Länders allemands ont estimé possible une reprise «mi-mai ou fin mai» et à huis clos du Championnat d'Allemagne, qui attend le feu vert du gouvernement pour terminer une saison mise à mal par la pandémie de coronavirus. 

Les responsables des sports des 16 États régionaux, ou Länder, ont estimé «justifiable» que le championnat reprenne dans des «stades vides» à partir de «mi-mai ou fin mai», dans un communiqué transmis après leur réunion lundi.  

Pour cela, «la Ligue allemande de football (DFL) doit mettre en place et imposer les mesures d'hygiène et les conditions médicales les plus strictes», est-il précisé. 

La chancelière Angela Merkel doit rencontrer les présidents des Länder jeudi à Berlin. 

Une reprise en mai fera de la Bundesliga le premier des grands championnats européens à renouer avec la compétition stoppée depuis la mi-mars, alors que l'Allemagne a lancé sa campagne de déconfinement dans un pays où la Covid-19 a provoqué près de 6000 décès.