Canadiens de Montréal

Une offre hostile pour «réparer une erreur»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal auront 14 sélections au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey, dont la date et le format restent à confirmer.     

La bonne nouvelle pour le directeur général Marc Bergevin, c’est que ce total de choix pourrait aussi lui permettre de tenter d’arracher un jeune joueur d’impact à une organisation par la voie d’une offre hostile.         

À l’émission «JiC», lundi, il a d’ailleurs été question de cet outil controversé, qui devrait viser un défenseur gaucher (à voir dans la vidéo, ci-dessus). L’animateur Jean-Charles Lajoie croit que cela permettrait aussi au DG montréalais de «réparer» une transaction qui ne lui donne pas encore raison.    

«Le plan A, c’est Mikhail Sergachev du Lightning de Tampa Bay, a-t-il argumenté sur les ondes de TVA Sports. On réparerait un peu l’échange de Jonathan Drouin et ramènerait le joyau de 21 ans dans l’organisation.     

«Sergachev termine son contrat d’entrée dans la LNH. Il en était à 34 points dont 10 buts au moment de l’arrêt des activités. Il est gros, il est fort, il a un bon coup de patin, fait contact avec ses adversaires et il a une excellente première passe. Il a un tir des ligues majeures.»    

Pour Jean-Charles, jumeler le jeune Sergachev au capitaine Shea Weber serait un succès garanti.    

«Weber était son parrain en devenir dans l’organisation avant la transaction.»    

Plus de 72% des plus 1500 répondants étaient du même avis au moment d'écrire ces lignes.    

Le TVASports.ca avait d'ailleurs expliqué, le mois dernier, comment rapatrier Sergachev pouvait être orchestré par la concession qui en avait fait son choix de premier tour en 2016.    

Trois autres cibles    

Sur Twitter en journée, Jean-Charles Lajoie avait identifié trois autres candidats potentiels à une offre hostile de Bergevin dans son sondage du jour : Ryan Pulock, des Islanders de New York, Brandon Montour, des Sabres de Buffalo, et Nikita Zadorov, de l’Avalanche du Colorado.    

Mais le coloré animateur a rapidement écarté deux cibles.    

«Il faut qu’on élimine Pulock et Montour, car ce sont deux droitiers. À moins que dans le plan de Marc Bergevin, il y ait perspective d’échanger Jeff Petry.»    

«Ça ressemble étrangement à Sergachev, mais du côté droit. C’est un profil très intéressant pour les Canadiens. Lorsqu’on regarde l’échiquier actuel, on a davantage besoin d’un gaucher.»    

Zadorov, lui, est gaucher. Mais il n’a pas le profil d’un arrière à caractère offensif. Reste que son gabarit costaud est un atout pour une organisation.    

«Ce n’est pas le choix plus disco, loin de là. Mais à 6 pieds, 6 pouces et 235 livres, son profil intéresse sans doute Marc Bergevin. Il n’a pas les habiletés offensives de Sergachev, évidemment. Il reste le défenseur le plus susceptible de ne pas voir son contrat être renouvelé.     

«Joe Sakic ne dépense pas sans compter et son propriétaire adopte ce modèle de gestion à cent miles à l’heure. L’Avalanche regorge de talent sur le flanc gauche.    

«Ce n’est pas l’idéal. Le plan parfait demeure Mikhail Sergachev.»    

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM