NFL

Tom Brady n'est pas repentant

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Bien au fait que ses récents «déboires» à l’extérieur du terrain ont fait jaser à Tampa, le nouveau quart-arrière des Buccaneers Tom Brady a pris le tout avec humour durant une vidéo diffusée dimanche.

Au cours des derniers jours, le signataire d’un contrat de deux ans des «Bucs» a attiré l’attention des médias en étant pris en défaut par les autorités municipales au moment où il s’entraînait dans un parc fermé. 

Puis, il est entré dans la résidence d’un inconnu en croyant qu’il s’agissait du domicile du coordonnateur offensif de l’équipe, Byron Leftwich.

Visiblement, Brady veut laisser tout cela derrière lui, même s’il s’en rappelle très bien.

«Mis à part le fait d’avoir été expulsé du parc l’autre fois, je suis si heureux d’être à Tampa Bay et je voulais vous remercier de m’avoir accueilli à bras ouverts, moi et ma famille, au sein de votre communauté», a-t-il mentionné dans un extrait présenté par le compte Twitter officiel des Buccaneers.

De façon plus sérieuse, Brady a voulu surtout rappeler l’importance de ce qui attend son club dans les prochains mois, affirmant que la saison 2020 s’annonce des plus excitantes.

«Je ne peux plus attendre de nous réunir, de commencer nos entraînements d’équipe et de travailler pour nous améliorer, a-t-il indiqué. Il y a beaucoup à faire entre maintenant et le début de la campagne.»

Par ailleurs, la maire de Tampa, Jane Castor, avait présenté ses excuses sur un ton léger à Brady pendant la fin de semaine à propos de l’incident survenu au parc.

«Tom, mes excuses pour la mauvaise communication qui est survenue lors de ton arrivée; il ne s’agissait pas de la meilleure première impression, avait écrit Mme Castor. 

«Considérant mon passé de représentante des forces de l’ordre, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre quelqu’un sur une enquête concernant une chèvre [G.O.A.T] en liberté dans l’un de nos magnifiques parcs.»