GEN-RETOUR DE LAURENT DUVERNAY-TARDIF

Crédit : Dario Ayala / Agence QMI

NFL

Laurent Duvernay-Tardif: d'une ligne de mêlée à une autre

Stéphane Cadorette

Publié | Mis à jour

Il y a deux semaines à peine, Laurent Duvernay-Tardif se faisait recommander de rester sur les lignes de côté pour promouvoir le message de distanciation sociale.  

L’urgence de la situation dans les CHSLD de la province l’a finalement amené à intervenir au cœur de la ligne de mêlée, en catimini.  

Le garde à droite partant des Chiefs de Kansas City avait pris l’initiative de contacter les autorités de la santé publique dès qu’il est sorti de sa quarantaine après un voyage personnel dans les Caraïbes, début mars.  

Quelques semaines plus tôt, il savourait le premier sacre en 50 ans de son équipe au Super Bowl. 

Au moment de cette initiative, le gouvernement lui avait fait savoir qu’il valait mieux utiliser sa plateforme médiatique pour promouvoir les initiatives de distanciation sociale, plutôt que d’intervenir sur le terrain. 

Duvernay-Tardif se retrouvait dans une zone grise, puisque même s’il avait terminé son doctorat en médecine, il devait entamer son processus de résidence pour pouvoir aller de l’avant et prêter main forte. 

Or, depuis, les exigences ont changé. Le premier ministre François Legault a supplié tous les intervenants qualifiés d’apporter du renfort pour palier à la crise. Il a du même coup qualifié la situation d’urgence nationale. 

En Montérégie 

Duvernay-Tardif, qui n’a pu être rejoint dimanche, serait donc dans le feu de l’action depuis ce weekend dans un CHSLD de la Montérégie, où la COVID-19 ne fait pas encore de ravages actuellement. Il a toutefois choisi de ne pas rendre publiques ces informations et ainsi, il n’a pas été possible de l’avoir en entrevue. Son agent Sasha Ghavami a cependant confirmé que les informations étaient les bonnes, sans donner plus de détails. 

Le champion du Super Bowl occuperait actuellement des fonctions de proposé aux bénéficiaires et infirmier.  

Pas plus tard que le 2 avril dernier, le diplômé en médecine de l’Université McGill affirmait au «Journal» qu’il tenait à faire sa part, au mieux de ses capacités. 

«Je veux aider au meilleur endroit possible. Si c’était en première ligne, c’est sûr que je répondrais présent à l’appel. Cela dit, si je ralentis le système, il n’y a pas de valeur ajoutée. Je veux aider où l’on a besoin de moi», avait-il mentionné. 

Dévouement 

Duvernay-Tardif, par la même occasion, avait pris la peine de saluer les intervenants de la santé qui, depuis le début de la crise du nouveau coronavirus, sont intervenus pour le bien de la collectivité. 

«Il y a une certaine angoisse à ne pas savoir ce qui est devant nous et à quel point ça va frapper fort. Je salue leur courage et leur dévouement.  

Ce n’est plus juste aller au travail. Ils le font par altruisme et pour le bien-être de la collectivité», avait-il déclaré. 

Voilà qu’il se retrouve parmi ces intervenants qu’il louangeait, quelques semaines à pine après avoir été au sommet de l’univers sportif, quand ses Chiefs de Kansas City ont triomphé par 31 à 20 des 49ers de San Francisco, au Super Bowl 54, à Miami.