FBL-ENG-PR-SOUTHAMPTON-TOTTENHAM

Crédit : AFP

Europe

La fin des transferts astronomiques?

Publié | Mis à jour

Les sommes mirobolantes évoquées pour de futurs transferts «semblent ignorer la réalité» provoquée par la pandémie de coronavirus, estime le vice-président de Manchester United Ed Woodward.

«Je ne peux pas m'empêcher de penser que les spéculations sur des transferts de centaines de millions de livres pour un seul joueur cet été semblent ignorer la réalité que ce sport affronte», a affirmé Woodward sur un forum de supporters vendredi soir. 

Plusieurs médias ont évoqué un intérêt de Manchester United pour la star de Tottenham et de l'équipe d'Angleterre Harry Kane, pour un montant de 200 millions de livres (228 millions d'euros).

Les clubs professionnels anglais, comme ceux des autres championnats européens à l'arrêt à cause de la pandémie de la Covid-19, sont menacés d'asphyxie économique, surtout si la saison tarde à reprendre ou ne reprend pas du tout.

«Bien sûr, tout le monde est rattrapé par la réalité économique de la pandémie et nous n'échappons pas à la règle, donc plus la crise va durer, plus l'impact sera important pour les clubs», a ajouté Woodward.

«Personne ne doit se bercer d'illusions sur l'ampleur du défi qu'affronte le football, et il est probable qu'aucun club, le nôtre inclus, ne pourra faire comme d'habitude sur le marché des transferts cet été.»