SPO-HKO-HKN-2018-NHL-DRAFT---ROUND-ONE

Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Wayne Gretzky pensait que le CH avait abandonné

Publié | Mis à jour

Quelques heures avant le deuxième affrontement de la finale de la coupe Stanley de 1993, Wayne Gretzky pensait que la victoire était dans la poche.  

«La Merveille» était persuadée que le Canadien de Montréal avait abandonné. C’est ce que Gretzky a raconté au réseau Sportsnet.    

«Nous avions gagné le premier match. Lors de la journée du deuxième affrontement, Jacques Demers n’a pas tenu d’entraînement, s’est rappelé celui qui portait l’uniforme des Kings de Los Angeles. Je me souviens m’être dit, car je suis de la vieille école, comment pouvez-vous ne pas tenir d’entraînement? Ils étaient tellement reposés et prêts pour le deuxième match. Nous étions épuisés physiquement et mentalement avant la troisième période de ce duel. C’était difficile pour nous.»  

«Je me souviens d’avoir pensé : "Je ne peux pas croire que Demers n’a pas tenu d’entraînement." Je me disais qu’ils avaient abandonné. C’était ma première pensée et je me trompais complètement», a affirmé Gretzky.  

Lors de ce fameux deuxième match, le Tricolore a créé l’égalité en fin de troisième période et l’a emporté en prolongation. La formation québécoise n’a plus perdu un match par la suite.  

Le réseau TVA Sports présente d’ailleurs le cinquième et dernier duel de cette série samedi soir.  

Pas la meilleure équipe?  

Avant d’affronter le Canadien, Gretzky et ses coéquipiers des Kings avaient vaincu les Maple Leaf de Toronto en sept parties lors du tour précédent.  

Le célèbre numéro 99 pense d’ailleurs que c’est la formation de la Ville Reine qui aurait dû soulever le précieux trophée.  

«Les Maple Leafs de Toronto étaient probablement une meilleure équipe de hockey que nous, a-t-il dit. Montréal méritait de gagner la coupe Stanley parce qu’ils étaient meilleurs que les Kings de Los Angeles. Je dis ça sérieusement et les gens de Montréal ne seront pas d’accord, mais Toronto aurait probablement pu gagner la coupe Stanley.»