Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Vladimir Guerrero a de la compétition

Publié | Mis à jour

Les Montréalais auront toujours un faible pour Vladimir Guerrero fils, mais Bo Bichette pourrait bien être la prochaine grande vedette des Blue Jays de Toronto.

C’est ce qu’a suggéré le directeur général des Blue Jays, Ross Atkins, jeudi, dans une entrevue accordée à la station radiophonique Sportsnet 690 au cours de laquelle on lui a demandé si un de ses joueurs pouvait avoir l’étoffe du célèbre quart-arrière Tom Brady.

«Je crois en Bo Bichette, a indiqué Atkins, apportant toutefois rapidement des bémols à propos d’une quelconque comparaison avec l’illustre joueur de football. Évidemment, il y a un long chemin à parcourir avant de le placer dans la même catégorie que Tom Brady. Ceci étant dit, en est-il capable? Absolument, nous y croyons, considérant son évolution et son dynamisme.»

«Quand on pense à ce que Tom Brady a accompli durant sa carrière, ce n’est pas parce qu’il est né avec tout ça, a poursuivi le directeur général des Jays. 

«C’est parce qu’il a continué à chaque jour et à chaque année à réfléchir à la façon qu’il pourrait s’améliorer et surpasser sur ce qu’il avait fait le jour précédent, la semaine précédente et durant l’année qui venait de passer. Bo a cette mentalité, Cavan Biggio et Danny Jansen aussi.»

Montréal l’aime déjà

Si les nostalgiques se rappelleront que Brady avait été repêché par les Expos en 1995, les plus jeunes amateurs se souviendront que Bichette a lui-même développé une belle relation avec les partisans de Montréal dans un passé plus récent.

«Je voulais vous dire que je pense à vous les partisans, avait justement écrit Bichette sur son compte Twitter, le 23 mars dernier, à la suite de l’annulation des matchs préparatoires entre les Blue Jays et les Yankees de New York. Ce soir, nous étions censés jouer devant vous à Montréal et je sais que plusieurs parmi vous avaient aussi hâte que moi.»

«L'an passé, vous m'avez accueilli comme un Blue Jay et je n'oublierai jamais ce moment au Stade olympique», avait-il poursuivi.

Crédit photo : AFP

Un bel avenir

En mars 2019, plusieurs spectateurs avaient effectivement scandé le nom de Bichette lors d’une rencontre disputée au Stade olympique.

«Je sens simplement que je dois remercier les partisans de Montréal, avait-il réagi sur son compte Instagram. C’était juste un match préparatoire, mais la façon dont 25 000 personnes ont chanté mon nom, ç’a été le moment le plus surréaliste de ma très courte carrière jusqu’à présent. C’est quelque chose dont j’ai souvent rêvé et c’est arrivé à un moment inattendu.»

S’il faut se fier aux propos d’Atkins, les partisans des Blue Jays n’ont pas fini de scander le nom de Bichette. À 22 ans, il a tout l’avenir devant lui.

À sa première saison dans le baseball majeur en 2019, Bo Bichette a participé à 46 matchs avec les Blue Jays, présentant une moyenne au bâton de ,311. Il a frappé 18 doubles et 11 circuits.