LNH

Le soir où Luongo s'est senti comme «Stone Cold» Steve Austin

Publié | Mis à jour

Roberto Luongo a joué 1044 matchs de saison régulière dans la Ligue nationale de hockey, et 70 autres en séries éliminatoires. Lorsque le Canada a défait les États-Unis en prolongation lors de la finale des Jeux olympiques de Vancouver, c’est lui qui était entre les deux poteaux pour la formation de l’unifolié.       

Bref, des sensations fortes, Luongo en a vécu beaucoup au cours de sa carrière. Mais bien peu de moments égalent celui qui est survenu lors du sixième match de la série de premier tour entre les Canucks de Vancouver et les Blackhawks de Chicago, en 2011. Une histoire racontée dans un long papier publié par Sportsnet portant sur le parcours de l’équipe canadienne cette année-là.             

Nous sommes en début de troisième période. Les Canucks mènent 3-2. Michael Frolik obtient un tir de pénalité et crée l’égalité en déjouant le gardien Cory Schneider. Ce dernier reste allongé sur la glace pendant un moment après son déplacement.       

«Pourquoi reste-t-il à terre? se demande alors Luongo, l’auxiliaire de Schneider ce soir-là. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Puis 10 ou 15 secondes plus tard, quelqu’un se précipite pour me dire qu’il souffre de crampes : "Tu dois embarquer sur la glace."»       

«Dans ma tête, je me disais : "Hé, merde. Que se passe-t-il?"»       

Luongo se dirige alors vers la patinoire et il vit quelque chose d'inoubliable à l'intérieur du United Center de Chicago.      

«Dès que j’ai commencé à marcher dans le tunnel, je me sentais comme un lutteur qui fait son entrée dans le ring, raconte-t-il. Les gens criaient, ils chantaient mon nom. C’était absurde, c’était dingue. À ce moment, honnêtement, je me sentais comme "Stone Cold" Steve Austin... Ce fut l’un des moments favoris de ma carrière.»       

Un but de Ben Smith en prolongation a finalement permis aux Blackhawks de forcer la tenue d’un septième match, eux qui avaient accusé un déficit de 3-0 dans la série.       

Les Canucks ont toutefois prévalu lors de la rencontre ultime grâce à une victoire de 2-1 couronnée par un but d’Alex Burrows en prolongation.