FBL-MEX-MONTERREY-SANTOS

Crédit : AFP

MLS

Une super ligue nord-américaine serait «bénéfique»

Publié | Mis à jour

Une fusion entre la Major League Soccer (MLS) et la Liga MX serait bénéfique pour tous, selon le propriétaire des clubs mexicains Atlas FC et Santos Laguna, Alejandro Irarragorri.

S’exprimant dans une lettre publiée samedi, l’homme d’affaires a expliqué qu’il était difficile pour la première division mexicaine de recruter de nouveaux investisseurs. Il a ainsi vanté le modèle d’affaires de la MLS, quelques jours après que la Liga MX eut suspendu pour cinq ans le système de promotion et de relégation.

«Un pourcentage élevé des revenus du football mexicain provient des États-Unis, a déclaré Irarragorri. Leur ligue s'est développée d'une manière ordonnée, lente mais cohérente, dans tous les aspects: commercial, infrastructures, structure financière, diffusion et sur le terrain.»

«Il est probable que la création d’une super ligue nord-américaine soit bénéfique pour la MLS à court terme et pour la Liga MX à moyen terme. Mais à long terme, ce serait bénéfique pour les deux circuits et le potentiel de valeur ajoutée et de création d’emplois est immense.»

Modèle nord-américain

Contrairement à presque toutes les grandes ligues du monde, la MLS a décidé d’adopter un modèle nord-américain dans lequel il n’y a pas de système de promotion et de relégation et qui inclut des séries éliminatoires.

Le récent vote qui a suspendu le système de promotion dans la Liga MX n’a ainsi pas été très bien accueilli en deuxième division et l’Association des joueurs mexicains n’a pas tardé à réagir.

«Encore une fois, les garanties et la sécurité des principaux protagonistes de ce sport n'existent pas, peut-on lire dans un communiqué publié vendredi. Ils ont pris des décisions unilatérales autour de la table, utilisant la situation [liée à la pandémie de COVID-19] pour se protéger, sans donner d’explications sur le "nouveau projet".»

La deuxième division doit maintenant devenir une ligue de développement pour les espoirs mexicains.