Crédit : FOTOSPORTS/PATRICE LAPOINTE

Patinage

Pas de Mondiaux, ni à Montréal, ni ailleurs

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Déjà reportés, les Championnats du monde de patinage artistique, qui devaient avoir lieu à Montréal le mois dernier, ont été officiellement annulés, jeudi.

«Un report des présents Championnats de l’Union internationale de patinage (ISU) n’est pas possible», ont tranché les décideurs, à la suite d’une réunion tenue en ligne.

Les défis logistiques étaient trop grands et les récents développements entourant la présente pandémie de coronavirus ont mené à cette décision.

Au Québec, la fédération provinciale de patinage artistique avait déjà exprimé son désarroi, en mars, face à l’annulation des Championnats du monde, parlant alors des répercussions importantes.

«La tenue d’un tel événement permettait des legs importants à la fédération provinciale pour le développement du sport et pour l’amélioration des infrastructures à travers la province, avait alors expliqué Jocelyn Proulx, président de Patinage Québec, par voie de communiqué. Rayer les Mondiaux du calendrier constitue une perte de revenus énorme qui aura assurément une incidence sur le développement du sport et pour les athlètes québécois qui prenaient part aux épreuves. Cette compétition était une vitrine unique de performer à la maison dans un contexte aussi prestigieux, une occasion rarissime dans une carrière amateur.»

Le courte piste également touché

En plus des Mondiaux de patinage artistique, la décision annoncée jeudi par l’ISU signifie également l’annulation définitive des Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste et ceux du patinage synchronisé pour 2020. Ces deux événements, respectivement prévus en Corée du Sud et aux États-Unis, avaient aussi déjà été reportés.

«À propos de la planification de la saison de patinage 2020-2021, en tenant compte du développement incertain de la crise de la COVID-19 et de son impact sur les événements sportifs internationaux, le conseil de l’ISU tiendra une autre réunion en ligne le 28 avril, a ajouté l’organisation. Nous discuterons alors des différents scénarios de l’évolution de la COVID-19 et son impact sur le calendrier des événements de l’ISU.»