AUTO-PRIX-F1-GBR

Crédit : AFP

F1

F1: trois courses en un mois à Silverstone?

Publié | Mis à jour

La possibilité pour la Formule 1 de présenter ses premières épreuves à huis clos en Europe cet été semble de plus en plus réelle.

C’est du moins le principal élément qui a été discuté et accueilli favorablement, semble-t-il, par les divers intervenants de la discipline-reine du sport automobile réunis jeudi en téléconférence.

Selon ce que révèlent bon nombre de sites spécialisés, la seule façon d’entreprendre une saison 2020 qui a vu ses neuf premières étapes être reportées ou annulées en raison de la COVID-19, c’est d’organiser des courses sans spectateurs.

Le Grand Prix du Canada, initialement prévu le 14 juin, a été officiellement décalé la semaine dernière. Le même sort devrait être réservé au Grand Prix de France, inscrit deux semaines plus tard au calendrier.

Coup d’envoi en Autriche?

L’espoir renaît toutefois pour la 11e escale qui doit avoir lieu le 5 juillet au circuit de Spielberg, propriété de l’entreprise Red Bull.

Le pays hôte, l’Autriche, a récemment assoupli ses restrictions de confinement. Red Bull aurait déjà accepté cette éventualité d’organiser un Grand Prix à huis clos, mais elle refuserait cependant de devancer la date de son événement comme le souhaite la F1.

Les écuries de F1 ont aussi discuté de la possibilité de tenir par la suite trois courses en... un mois au circuit de Silverstone, site du Grand Prix Grande-Bretagne. Elles auraient également lieu devant des tribunes vides.

Déjà, deux compétitions d’importance ont été annulées dans ce pays en juillet, soit le tournoi de tennis de Wimbledon et l’Omnium britannique de golf. Tout rassemblement en Angleterre est donc exclu avant la fin de l’été.

Toujours selon des sources proches du dossier, cette idée de tenir trois courses en quatre semaines à Silverstone aurait fait l’unanimité. La démarche permettrait de limiter les longs déplacements pendant cette période de pandémie. Rappelons que sept des dix écuries du plateau sont établies en Angleterre, à l’exception de Ferrari, AlphaTauri et Alfa-Romeo.

Pour une, Racing Point, dirigée par le Canadien Lawrence Stroll, est basée à proximité du complexe de course de Silverstone.

Trois courses, deux tracés

Alors, qu’en est-il de ces trois courses en quatre semaines sur le même circuit ?

Cette suggestion de présenter plus d’une épreuve à Silverstone a été évoquée il y a plusieurs semaines. Et les dirigeants de la piste ont fait valoir qu’il est possible de modifier le tracé.

Le projet de faire rouler les monoplaces à l’envers aurait toutefois été écarté. Cette disposition exigerait des coûts supplémentaires, pour ajouter ou déplacer des barrières de sécurité et pour revoir des zones de dégagement, que le promoteur ne serait pas prêt à assumer.