Blue jays 08

Crédit : Agence QMI

Baseball - MLB

Roy Halladay était intoxiqué au moment de sa mort

Publié | Mis à jour

C’est en faisant des cascades aériennes malgré une intoxication aux amphétamines et une présence de morphine et d’antidépresseurs dans le sang que l’ancien lanceur des Blue Jays de Toronto Roy Halladay s’est tué le 7 novembre 2017.

C’est ce qu’on peut apprendre d’un rapport du National Transportation Safety Board (NTSB) publié mercredi. Le taux d’amphétamines dans le sang du membre du Temple de la renommée était environ 10 fois plus élevé que le taux prévu pour un usage thérapeutique.

Par ailleurs, les causes de sa mort sont un traumatisme et la noyade, après que son avion amphibie Icon A5 se soit écrasé dans le golfe du Mexique au large de la Floride. Plusieurs témoins ont affirmé que Halladay effectuait des montées et des virages serrés, parfois à moins de deux mètres de la surface, avant de perdre le contrôle.

Selon le rapport, c’est une montée trop abrupte qui a fait décrocher l’appareil. L'engin a ensuite piqué vers la surface avant de s’écraser. Un rapport plus technique à propos de l’écrasement devrait être publié bientôt.

Décédé à 40 ans, Halladay a remporté deux trophées Cy-Young au cours de sa carrière de 16 saisons, soit un avec les Jays et un autre avec les Phillies de Philadelphie. Il a été invité huit fois au match des étoiles au cours de sa carrière qui s’est terminée en 2013.