Hockey

«Carey Price avait été sensationnel»

Publié | Mis à jour

Le Canada avait dominé de bout en bout la Coupe du monde de 2016 avec une équipe remplie de vedettes. Toutefois, il y avait, en début de tournoi, un point d’interrogation quant au rendement que pourrait donner Carey Price à la formation unifoliée. Disons que le gardien des Canadiens de Montréal n’a pas déçu.     

La chaîne TVA Sports diffusera ce soir, dès 19h00, le match de demi-finale face à la Russie. Puis, mercredi et jeudi, les deux matchs de la grande finale face à la sélection européenne.   

«Ç’a été une domination canadienne, a tout d’abord souligné l’animateur de chaîne TVA Sports Louis Jean lors de l’émission Salut Bonjour sur les ondes de TVA. Mais il (NDLR: le Canada) avait perdu son premier match préparatoire. Par la suite, il avait tout gagné. C’était Sidney Crosby, Patrice Bergeron, Brad Marchand, Jonathan Toews, qui avait été dominant.      

«Ça avait été Carey Price aussi. À ce moment-là, on parlait de Carey Price et du fait qu’il avait raté 10 mois. Il avait été blessé au mois de novembre avec les Canadiens et avait raté le reste de la saison. Finalement, son retour au jeu s’est fait avec l’équipe canadienne lors des matchs préparatoires et il avait été fumant. Il avait été absolument sensationnel.     

Au final, Price avait disputé cinq des six rencontres d’Équipe Canada, terminant la compétition avec un taux d’efficacité de ,957 et une moyenne de buts alloués de 1,40.     

Outre Price, Sidney Crosby, comme c’est son habitude, avait été dominant tout au long du tournoi, amassant 10 points, dont trois buts.     

«Il avait eu un été écourté, a tout d’abord analysé Jean. [...] Il est arrivé au camp d’entraînement d’Équipe Canada et c’est comme s’il n’avait jamais arrêté de jouer. Il avait été le joueur le plus utile de ce tournoi.      

«On avait fait toutes sortes d’expérience pendant ce tournoi pour voir avec qui on allait le jumeler. Ç’a commencé avec Patrice Bergeron, leur chimie remonte au niveau junior, au Championnat du monde junior. Et on a mis Brad Marchand (avec eux) et ç’a été le trio le plus dominant.»     

À voir dans la vidéo ci-dessus.