Sports divers

Antonin Décarie et Ariane Goyette : l'«A-TEAM»

Antonin Décarie et Ariane Goyette : l'«A-TEAM»

Louis Jean

Publié 14 avril
Mis à jour 14 avril

On voit beaucoup de belles initiatives depuis le début de la pandémie. Parmi elles, deux personnalités de la boxe et des arts martiaux mixtes : le président d’Eye of the Tiger Management Antonin Décarie et la combattante Ariane Goyette.   

Ce couple a profité de cette période difficile pour inspirer les gens sur les réseaux sociaux. Je me suis entretenu avec les deux dans un enregistrement que vous pouvez visionner en vidéo, ci-dessus.   

«Vous avez créé the A-Team. En quoi ça consiste?»  

Ariane  

- Les centres de conditionnement physique et le gym d’Antonin ont tous été fermés. On a décidé de garder les gens le plus actif possible, chacun chez soi en cette période de confinement.   

On a créé une plateforme gratuite pour faire bouger les gens tout en restant à la maison.   

Antonin  

- On a voulu faire des «fit zoom» pour les clients des centres de conditionnement, mais il y a eu tellement d’intérêt qu’on a démarré une page sur Facebook, sans aucune attente. On est rendu à plus de 3000 abonnés en deux semaines.   

Il y a clairement un intérêt et ça nous tient occupés!   

«Vous faites des capsules dans votre condo, deux fois, parfois même ou trois fois par jour. Vous êtes motivés! Vous vous préparez pour un entraînement?»  

Ariane  

- On essaie d’offrir une variété d’entraînements. On essaie d’être interactifs en demandant aux gens ce qu’ils aimeraient voir sur notre page.   

Antonin  

- À la base on a fait ça pour que les gens continuent d’être actifs, qu’ils soient heureux pendant le confinement. C’est l’objectif d’offrir aux gens ce qu’ils veulent.   

«Il y a même des cours pour les enfants. Vous avez pensé aux familles au complet. Mais on y voit aussi des échanges de recettes, vous demandez aux gens de publier leurs vidéos. C’est devenu une communauté, ce projet.»  

Ariane  

- Exactement. On réalise que les gens n’ont jamais eu autant de besoins pour se sentir encadrés. Plusieurs vivent le confinement seuls. D’autres sont en famille et ils ont leurs enfants à temps plein. On a besoin de faire bouger les gens.   

C’est aussi une période un peu incertaine, ce qui peut causer de l’anxiété. Et quelle est la meilleure façon de gérer ce stress? C’est l’activité physique, le plaisir et le rire.   

On essaie de tout jumeler ça sur notre page.   

Antonin  

- Quelque chose qui ressort souvent dans mon gymnase, c’est l’espèce de sentiment de communauté. L’engouement et l’intérêt que les gens ont de communiquer entre eux. En ce moment, on est tous en confinement et c’est-ce qu’on veut recréer par cette plateforme-là.    

Ça fonctionne bien. Les gens embarquent et nous avons énormément d’interactions avec tout le monde.   

---   

J’ai personnellement participé à une des séances «zoom» et j’ai trouvé ça très difficile... pas sûr que je sois rendu à deux séances par jour!    

Mais je recommande fortement à tous et toutes d’aller voir la page Facebook. C’est très inspirant que vous nous incitiez à bouger, tant pour notre santé physique que notre santé mentale.