Crédit : AFP

LNH

Décision importante d'un bon espoir des Sénateurs

Publié | Mis à jour

L’espoir des Sénateurs d’Ottawa Jacob Bernard-Docker, sélectionné au premier tour du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2018, a décidé de disputer au moins une saison supplémentaire dans la NCAA.

Le défenseur de 19 ans, qui a été le 26e choix au total en 2018, croyait bien pouvoir remporter le titre national cette saison avec les Fighting Hawks de l’Université du Dakota du Nord, mais la pandémie de COVID-19 a brisé les rêves des jeunes hockeyeurs de l’équipe.

Ayant déjà remporté le Championnat mondial de hockey junior avec Équipe Canada au tout début de l’année, Bernard-Docker, originaire de Canmore, en Alberta, veut maintenant ajouter un titre de plus à son palmarès avant de faire le saut chez les professionnels.

«Une année de plus va bien me servir avant d’aller à Ottawa, a dit Bernard-Docker samedi, selon le quotidien "Ottawa Sun". La saison ne s’est pas terminée comme je le voulais. C’est un élément dans ma décision. Je suis très fier du programme [au Dakota du Nord] et je crois qu’une année supplémentaire va vraiment m’aider à devenir le meilleur joueur possible.»

Ayant récolté sept buts et 25 points tout en conservant un différentiel de +21 en 32 parties cette saison, l’arrière croit qu’il peut encore s’améliorer à tous les niveaux et que le milieu universitaire lui fournit l’environnement parfait pour se développer.

«Juste le style de vie, aller au gymnase et aussi avec beaucoup de séances d’entraînement, je peux travailler beaucoup sur mes compétences individuelles, a-t-il fait valoir. Un élément que je peux vraiment améliorer serait de faire preuve de plus d’ouverture avec la rondelle. Et aussi simplement devenir plus gros, plus fort et plus rapide.»

Par ailleurs, les Sénateurs n’ont pas tenté de convaincre Bernard-Docker des bienfaits de faire le saut immédiatement chez les pros. Le jeune athlète s’est senti appuyé par l’organisation dans cette prise de décision.

«Ils ont été super à ce niveau, a-t-il affirmé. Ils veulent ce que je veux et ils respectent ma décision. Ils savent que je suis impatient d’être à Ottawa, mais je sais qu’une saison de plus [dans la NCAA] me sera favorable.»