Crédit : AFP

LNH

«Nous jouons seulement un jeu» -Carl Gunnarsson

Publié | Mis à jour

Ayant eu l’occasion d’observer la guerre de l’intérieur puisque sa femme a donné naissance à un garçon le 4 avril dernier, le défenseur des Blues de St. Louis Carl Gunnarsson a rendu hommage aux héros placés sur la ligne de front face à la pandémie de COVID-19. 

Gunnarsson a lui-même été qualifié de héros lorsqu’il a marqué en prolongation du match numéro 2 de la finale de la Coupe Stanley face aux Bruins de Boston, l’année dernière. Mais le récent champion n’est pas dupe: il ne s’agit que d’un jeu.  

«Nous jouons seulement un jeu, c’est pour le plaisir, c’est du divertissement, a-t-il dit dimanche, selon le quotidien "St. Louis Post-Dispatch". Ces gens, ils font de grandes choses. Des choses réelles. Chaque fois que vous les voyez pour vous aider – ou qu’ils aident quelqu’un d’autre –, vous réalisez à quel point ils sont importants. C’était bien de pouvoir leur dire en personne.» 

«Nous avons discuté avec eux à quel point c’était fou pour eux de travailler présentement. Ce sont des héros. Nous étions super heureux d’avoir leur aide. Leur travail devrait être reconnu davantage. Je crois qu’on devrait le faire chaque jour.» 

Différent 

Pour les Gunnarsson, le petit Otis sera le deuxième enfant. Elise, âgée de 2 ans et demi, avait également vu le jour au Missouri Baptist Medical Center à St. Louis. Mais dans des circonstances bien différentes. 

«Nous avons eu notre premier enfant ici, et le service était extraordinaire. L’hôpital était incroyable, alors nous avons décidé d’y revenir. C’était bien, mais différent cette fois.» 

«Premièrement, vous voyez toutes les infirmières et les médecins porter des masques. Vous ne pouvez pas errer dans les couloirs. La dernière fois, nous pouvions marcher, aller chercher un café à la cafétéria, mais maintenant, il faut rester dans la chambre. Même chose après l’accouchement – on a dû rester 24 heures dans la chambre avant de partir. C’était bizarre. Mais tout le monde était très bon.» 

Maintenant à la maison, Gunnarsson peut profiter de précieux moments avec sa fille et son jeune garçon. Une situation qui n’aurait pas pu être possible sans l’interruption des activités de la Ligue nationale de hockey (LNH), puisque les Blues seraient au cœur de leur série éliminatoire de premier tour. 

«Le côté positif de cette pause, c’est que je peux être à la maison et aider. Nous nous partageons les tâches à deux. Alors pour moi, c’est amusant d’être à la maison avec la famille et pour elle, c’est un soulagement d’avoir de l’aide.»