Crédit : AFP

LNH

Un entraînement hors du commun pour Pavel Francouz

Publié | Mis à jour

Confiné à sa résidence de Pilsen, en République tchèque, le gardien de l’Avalanche du Colorado Pavel Francouz tente de demeurer alerte malgré la pause du hockey en raison de la pandémie de coronavirus.  

Éloigné des patinoires contre son gré, il dit ne pas avoir enfilé ses patins depuis un mois. Le portier de 29 ans s’entraîne sur vélo, mais tente aussi la stimulation par la réalité virtuelle afin de garder ses réflexes aiguisés.    

«C’est difficile de rester en bonne forme en étant à la maison et non sur la glace. Gober des rondelles à la patinoire est une activité physique qui est dure à remplacer. J’essaie de travailler sur mon côté mental avec différents outils. J’ai quelques entraînements à l’ordinateur qui simulent la tension et la prise de décisions rapides», a expliqué Francouz au site NHL.com, vendredi.  

Muni d’un casque de réalité virtuelle et de manettes qui lui servent de bras dans le monde numérique, le Tchèque se livre à une panoplie d’exercices.  

«Ce n’est pas directement relié au hockey ; c’est plutôt un entraînement pour le cerveau qui permet d’évaluer différentes situations très rapidement. Ça doit simuler des tensions mentales similaires à celles qu’on ressent devant le filet pendant les parties», a-t-il précisé.  

Connecté avec le sport  

Francouz explique également que ces jeux de stimulation prennent la forme d’exercices de mémoire et de coordination.  

«Il y en a un où on a une batte et quatre endroits différents d’où une balle peut surgir. La balle ralentie ou accélère, et un coéquipier apparait. Il faut donc la lui envoyer de différents endroits. Ç’a été conçu pour imiter des situations sportives. Ça permet vraiment de stimuler le cerveau et je crois que ça m’est utile.»  

Si l’action reprend un jour dans la Ligue nationale de hockey, l’Avalanche souhaitera ardemment que son gardien poursuive ses exploits de la saison régulière, lui qui a partagé le filet avec Philipp Grubauer en 2019-2020. Son excellente fiche de 21-7-4 pourrait même lui permette de rêver à un rôle de numéro 1 dès la saison prochaine.  

Francouz a d’ailleurs signé une prolongation de contrat de deux ans avec les «Avs», le 21 février dernier.