LNH

Les Bruins aimeraient garder Krug, mais...

Publié | Mis à jour

Torey Krug et les Bruins aimeraient prolonger leur association, mais pas à n’importe quel prix. 

Le directeur général de l’équipe de Boston, Don Sweeney, a indiqué vendredi avoir amorcé les négociations avec le clan Krug, sans toutefois en être arrivé à une entente.  

«J’espère sincèrement que Krug n’a pas disputé son dernier match avec les Bruins, a-t-il déclaré en conférence téléphonique. Son contribution sur la glace est très importante pour notre équipe. J’ai eu de bonnes discussions avec l’agent de Krug, Lewis Gross, mais nous n’avons pas encore trouvé un terrain d’entente. Nous espérons y parvenir prochainement.» 

Des propos qui font écho à ceux émis par Krug lui-même plus tôt cette semaine.  

«J’espère vraiment que je n’ai pas joué mon dernier match avec les Bruins, avait déclaré le défenseur de 28 ans, mardi. Boston est un endroit où ma famille et moi avons grandi.»   

Il disait alors que les pourparlers n’étaient toujours pas amorcés entre les deux parties. Visiblement, les choses ont évolué depuis... 

S’il ne s’entend pas avec les Bruins d’ici le 1er juillet, Krug pourrait être l’un des joueurs autonomes les plus courtisés cet été. 

Des joueurs dans le noir  

Quatrième meilleur pointeur des siens, l’Américain connaissait une excellente saison 2019-2020 avec 49 points en 61 rencontres. Il surfait sur une séquence de cinq matchs avec au moins un point lorsque les activités de la LNH ont été paralysées le 12 mars.    

En raison de l’interruption de la saison en cours, les joueurs en fin de contrat n’ont aucune idée à quoi s’en tenir pour l’avenir.   

«Ça ne m’offre aucune clarté, avait admis Krug mardi. Je ne fais que me questionner davantage. Je me concentrais à aider mon équipe à gagner et à viser un championnat. Puisque nous sommes en pause, je me demande évidemment ce qui arrivera.»    

Jamais repêché, l’arrière gaucher écoule la dernière année de son contrat de quatre ans d’une valeur de 21 millions $.