Crédit : BEN PELOSSE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

LNH

Les cinq moustaches les plus légendaires de l’histoire de la LNH

Publié | Mis à jour

La période actuelle de confinement forcée par la pandémie mondiale de coronavirus pourrait causer chez certains hommes (ou femmes, ne discriminons pas) un certain laisser-aller en matière de pilosité faciale.

Tous ces surplus pourraient en amener quelques uns à se tailler, pour l’occasion, une moustache. Et le TVASports.ca a pensé à eux. 

Besoin d’inspiration au point de vue stylistique? Amateur de hockey? Voici une liste de cinq héros de la rondelle qui ont admirablement porté la moustache au fil des ans.

5 – Paul MacLean

L’ancien entraîneur des Sénateurs et joueur des Jets à ses bonnes années sur patins avait tout un filtre à soupe dans les années 80. Le natif de Grostenquin, en France (oui, oui), était un solide ailier en son temps, ayant connu trois saisons de 40 buts et cinq autres de plus de 30.

4 – Harold Snepsts

Le robuste défenseur qui a passé la majeure partie de sa carrière à Vancouver était un favori de la foule là-bas. On le remarquait encore l’hiver dernier lors d’une cérémonie spéciale précédent un match des Canucks. Auteur de plusieurs saisons de... 200 minutes de pénalité, Harold ne s’en laissait pas imposer du haut de ses 6’3’’. Jouant «avec pas de casque», le défenseur était aussi connu pour le balai qu’il avait sous le nez.

3 – Dennis Maruk

On a tendance à l’oublier, mais Dennis Maruk a été tout un attaquant au début des années 80 : il a même connu une saison de 60 buts et 136 points avec les Capitals. Juste ça, c’est impressionnant, mais attendez de voir sa «handlebar»!!

2 – George Parros

Parros est classé particulièrement haut parce qu’il a été un digne porteur de la moustache à une époque où celle-ci n’était plus considérée comme un attribut valorisant. Et pourtant, le dur-à-cuire qui a déjà porté les couleurs du CH était au moins aussi connu pour sa moustache que pour ses exploits sur la patinoire. Et personne n’aurait ri de lui, au contraire. Légendaire.

SPO - Devils c. Canadiens

1 – Lanny McDonald

Cette position ne pouvait être occupée par personne d’autre : McDonald est l’incarnation «hockeyistique» de la moustache, qu’il a arborée comme personne durant la majeure partie de sa carrière dans la LNH. Touffue, large et rousse, elle s’agençait particulièrement bien à l’uniforme des Flames qu’il a porté de 1981 à 1989.