Crédit : Journal de Montreal

Baseball - MLB

Une date marquante pour les partisans des Expos

Publié | Mis à jour

Les nostalgiques des Expos de Montréal, particulièrement les plus vieux, sont certes nombreux à se rappeler le premier match de l’histoire des Amours dans le baseball majeur qui fut disputé il y a exactement 51 ans, soit le 8 avril 1969.

Ce jour-là, la troupe du gérant Gene Mauch avait défait les Mets de New York 11 à 10 au Shea Stadium dans un festival offensif ponctué de 27 coups sûrs. Sous les yeux du maire de Montréal, Jean Drapeau, qui avait d’ailleurs effectué le lancer protocolaire en terrain étranger, les visiteurs avaient réalisé une poussée de quatre points en début de huitième manche et résisté à une réplique identique en fin de neuvième pour l’emporter.

Les Rusty Staub, Coco Laboy, Mack Jones et Maury Wills étaient au rendez-vous. Toutefois, évoluant au premier coussin, c’est Bob Bailey qui a été le premier joueur des Expos à frapper en lieu sûr. Son double au cours du tour au bâton initial avait permis à deux coéquipiers de toucher la plaque aux dépens du partant Tom Seaver.

Toujours au chapitre des premières, le lanceur Dan McGinn a claqué un circuit à la quatrième reprise, tandis que le releveur Don Shaw a été crédité de la victoire. Le sauvetage a été l’œuvre de Carroll Sembera.

Une suite peu glorieuse

Six jours plus tard, les Expos ont fait connaissance avec leurs partisans au parc Jarry, où ils ont disposé des Cardinals de St. Louis par la marque de 8 à 7 devant plus de 29 000 spectateurs.

Cependant, le reste de la campagne fut un désastre. L’équipe montréalaise a totalisé seulement 52 gains pour terminer dans la cave de la section Est de la Ligue nationale. Elle a conclu le calendrier régulier avec six revers consécutifs et fini à 48 matchs de la tête. Ses cousins de l’expansion, les Padres de San Diego, ont récolté le même nombre de triomphes que les Expos.

Pour leur part, les Mets ont filé vers le premier titre de la Série mondiale de leur existence.

Au plan individuel, Staub et Jones ont chacun produit 79 points, cognant respectivement 29 et 22 longues balles. Le premier des deux a également frappé pour ,302. Au monticule, Bill Stoneman a conservé une fiche de 11-19, mais il a surtout été l’auteur d’une partie sans point ni coup sûr le 17 avril aux dépens des Phillies de Philadelphie. L’éventuel membre de la direction des Expos a refait le coup trois ans plus tard contre les Mets.