MAR-SPO-UFC-229:-KHABIB-V-MCGREGOR-PRESS-CONFERENCE

Crédit : AFP

UFC

COVID-19: l'UFC veut contourner les règles

Publié | Mis à jour

L'UFC veut contourner les directives d'interdiction liées au coronavirus ayant mis le sport à l'arrêt aux États-Unis en organisant un combat dans une réserve amérindienne en Californie le 18 avril, rapporte le New York Times mercredi.

Selon le quotidien, Dana White, grand patron de l'organisation, prévoit la tenue de la soirée UFC 249 au Tachi Palace Resort Casino, dans la ville de Lemoore, non loin de la forêt nationale de Sequoia.

L'UFC 249 devait initialement proposer un combat entre le champion des poids légers, Khabib Nurmagomedov, et l'Américain Tony Ferguson. Mais le Russe a renoncé en raison du coronavirus. Ferguson doit affronter à la place son compatriote Justin Gaethje.

Le Tachi Palace Resort Casino, fermé depuis le 20 mars en raison de la pandémie de Covid-19, est situé sur un terrain appartenant à la tribu Tachi-Yokut. 

White a-t-il changé d'idée?

Les réserves amérindiennes, sous tutelle du gouvernement fédéral américain, fonctionnent généralement indépendamment des États dans lesquels elles se trouvent. En organisant l'événement sur ces terres, les organisateurs pourraient échapper à des sanctions de la part de la Commission athlétique de l'État de Californie, qui régit les sports de combat.

White avait initialement annoncé lundi à ESPN avoir trouvé une île privée pour y organiser ses prochains combats à huis clos.

«L'infrastructure est en cours de construction en ce moment. Nous allons faire tous nos combats internationaux sur cette île. Nous allons bientôt démarrer», avait-il promis.