MLS-SOC-SPO-NEW-YORK-CITY-FC-V-TORONTO-FC

Crédit : AFP

MLS

MLS: l’optimisme règne

Publié | Mis à jour

En dépit de la férocité de la pandémie du coronavirus, le président du Toronto FC, Bill Manning, n’en démord pas : la saison 2020 de la Major League Soccer (MLS) reprendra bel et bien.

Sa voix s’ajoute ainsi à celle du président américain Donald Trump, qui souhaite voir les principales ligues sportives du continent de nouveau en action le plus tôt possible. 

Pourtant, la MLS a prolongé son moratoire jusqu’au 24 avril, de sorte que ses équipes - incluant l’Impact de Montréal - ne peuvent s’entraîner avant ce jour-là. Aussi, Manning n’a pas d’indice quant à une date de retour au jeu, mais il reste des plus optimistes.

«Je le suis, a-t-il admis au quotidien Toronto Sun, lundi. J’espère que nous pourrons jouer une saison complète. Maintenant, considérant comment tout cela se présente, je ne sais trop quoi dire. Cependant, au soccer, vous pouvez sûrement disputer plus d’une rencontre par semaine. Au football, c’est plus compliqué, même s’il y a des semaines de congé prévues par la Ligue canadienne.»

«Donc, j’essaie de rester positif. En revanche, je suis également réaliste, à savoir que je n’ai pas la réponse.»

Des célébrations dans l’oubli

La MLS avait prévu des célébrations pour souligner sa 25e année d’opérations, le premier match de son histoire ayant eu lieu le 6 avril 1996. Or, elle a dû se contraindre à «fêter» le tout par le biais de diffusions sur internet. Pour le dirigeant du TFC, ce n’est que partie remise.

«Nous allons certainement revenir, comme la NBA et la Ligue nationale de hockey. Souhaitons que nous pourrons offrir quantité de souvenirs à nos partisans, car après cela, nous aurons tous besoin de voir de belles choses survenir», a-t-il émis.

Avant l’interruption du calendrier régulier, l’Impact avait pu disputer ses deux premiers matchs de la campagne, récoltant quatre points sur une possibilité de six.