Synchro Canada

Crédit : Chantal Poirier / Le Journal de Montréal / Agence QMI

Sports amateurs

L'entraîneuse Julie Sauvé est décédée

Publié | Mis à jour

L’ancienne entraîneuse de Sylvie Fréchette et membre du Panthéon des sports canadiens Julie Sauvé est décédée à l’âge de 67 ans.  

Natation artistique Canada a confirmé les informations de Radio-Canada, mardi, sans donner de détails sur les circonstances du décès. «Nous sommes profondément attristés par le décès de l'ancienne entraîneuse Julie Sauvé, qui a touché tant de vies dans son illustre carrière», pouvait-on notamment lire sur la page Facebook de l’organisation.  

Sauvé a connu une carrière de plus de 35 ans dans l’enseignement de la nage synchronisée et elle a été associée à Fréchette pendant 18 ans. Au total, ce sont plus de 100 médailles que ses nageuses ont obtenues sur la scène internationale.  

Sauvé a notamment été la femme derrière les succès canadiens en nage synchronisée aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Elle a bien entendu accompagné Fréchette jusqu’à la médaille d’or en solo, mais également les sœurs jumelles Penny et Vicky Vilagos jusqu’à la deuxième marche du podium en duo.  

Rappelons que Fréchette avait tout d’abord été décorée d’argent en raison d’une erreur de frappe d’une juge, mais que le Comité international olympique (CIO) lui avait finalement attribué une médaille d’or après une plainte du Canada.  

L’appui psychologique de Sauvé avait d’ailleurs été d’une importance capitale à Barcelone puisque le conjoint de la championne olympique s’était suicidé quelques semaines avant les JO.  

Marie-Pier Boudreau Gagnon, Élise Marcotte, Jo-Annie Fortin, Valérie Welsh, Jacinthe Taillon et Valérie Hould-Marchand sont d’autres athlètes qui ont profité de l’expertise de Sauvé, qui était considérée comme l’une des meilleures chorégraphes du sport.  

Sauvé a été intronisée au Panthéon des sports canadiens en 2006, puis au Temple de la renommée du Comité olympique canadien en 2012. Elle a par ailleurs quitté la Fédération nationale après les Jeux olympiques de Londres, au cours desquelles les Canadiennes ont terminé quatrièmes, autant en duo qu’au ballet.  

Elle s’est ensuite jointe à la formation brésilienne, qui a fait appel à son expertise pour former les nageuses en vue des Jeux de Rio, en 2016.