Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Un pouvoir spécial chez Alexis Lafrenière

Publié | Mis à jour

Si les experts de la Ligue nationale de hockey (LNH) s’entendent tous sur les très fortes probabilités qu’Alexis Lafrenière soit le premier joueur sélectionné au prochain repêchage, il existe toujours des questionnements sur le type de hockeyeur qu’il peut devenir.  

Le Québécois sera-t-il un exceptionnel comme Connor McDavid ou Sidney Crosby? Aura-t-il plus une carrière comme celle de Taylor Hall ou de Vincent Lecavalier?    

Selon son agente, Émilie Castonguay, Lafrenière appartient au premier groupe.  

«La première chose que je remarque quand il est sur la glace ou chaque fois qu’il touche la rondelle, c’est que le jeu ralentit, a dit la directrice de la firme Momentum Hockey au réseau Sportsnet. Il n’y a pas beaucoup de joueurs capables de faire ça. Depuis qu’il est très jeune et à tous les niveaux, c’est ce qu’il a été en mesure de faire. Le fait qu’il a été capable de faire ça partout où il a joué démontre, pour moi, qu’il est un joueur de concession ou un talent générationnel.»  

«Je pense que le temps prouvera cela, a-t-elle poursuivi. Je n’ai aucun doute dans mon esprit qu’il sera en mesure de reproduire cela chez les professionnels et qu’il sera un joueur de concession pour la formation qui aura la chance de le choisir.»  

«Il rend les joueurs autour de lui tellement meilleurs»  

En 2019-2020, Lafrenière a complété sa troisième campagne avec l’Océanic de Rimouski et a représenté son pays au Championat du monde de hockey junior. Il a amassé 112 points en 52 matchs dans la Ligue de hockey junior majeur et obtenu 10 points en cinq matchs avec l’unifolié.  

Castonguay, qui travaille avec le patineur depuis quelques années, nomme deux éléments qui expliquent pourquoi elle croit que Lafrenière est un exceptionnel.  

«Je pense qu’il rend les joueurs autour de lui tellement meilleurs. Il anticipe des jeux qui mènent toujours à des chances de marquer. Je pense que ce que nous avons décelé rapidement chez lui, c’est son intelligence et son désir de compétitionner. C’est ce qui se démarque le plus chez lui», a-t-elle exprimé.  

Lors de sa dernière saison, le natif de Saint-Eustache a d’ailleurs démontré qu’il n’était pas seulement une machine offensive, mais qu’il était aussi un excellent joueur dans sa zone.  

«Il devient un joueur très complet et je trouve qu’il s’agit d’une autre preuve de sa passion pour le sport, de son dévouement et de son désir de toujours vouloir s’améliorer», a affirmé Castonguay.