LNH

Un scénario présentement à l'étude

Un scénario présentement à l'étude

Renaud Lavoie

Publié 04 avril 2020
Mis à jour 04 avril 2020

Le directeur médical de la NFL, Allen Sills, a affirmé que tant et aussi longtemps qu’il y aura des cas positifs au coronavirus, il sera impossible de revoir les ligues professionnelles rouvrir leurs portes.     

Cette affirmation est évidemment la dernière chose que les hauts dirigeants de la NFL veulent entendre, et on pense fort probablement la même chose dans les autres ligues.        

Le président américain Donald Trump a confirmé samedi qu’il tenait à ce que le sport professionnel reprenne sa place dans nos vies à compter du mois de septembre, juste à temps pour la saison de la NFL.     

Il a organisé une téléconférence avec tous les commissaires des différentes ligues majeures et il sait très bien que le retour à la normale passera par la NFL, la NBA, la MLB et la LNH.    

Vers un protocole    

Il est facile aujourd’hui d’émettre toutes sortes de prédictions sur la fin de la pandémie de la COVID-19, mais il semble assez clair que nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus.    

«Nous devons rouvrir notre pays», a affirmé le président Trump à la suite de sa discussion avec les commissaires.    

Et même si certains États comme la Californie s’opposent au retour du sport professionnel en septembre, ils devront trouver un juste milieu.     

Un scénario à l'étude    

La question est de savoir comment relancer ces ligues. Une option qui est fortement envisagée, c’est le retour des événements sportifs devant des gradins vides.     

Dites-vous que c’est exactement de cette façon que la LNH prépare son retour au jeu, et ce ne sera peut-être pas dans les amphithéâtres traditionnels que ces matchs seront disputés.     

C’est du moins le scénario qui est étudié présentement par les hautes instances.    

Reste qu’il faudra impérativement, pour la sécurité des membres des équipes et des diffuseurs, qu’un protocole soit mis en place pour déterminer comment il sera possible que l’action reprenne.     

Ce protocole n’est pas pour demain, mais il devra être coordonné avec toutes les ligues majeures. C’est pourquoi le président Trump a décidé de parler à tous les commissaires aujourd’hui.    

À l’heure actuelle, le retour à la normale n’est pas pour demain. Mais si une chose se dessine clairement, c’est qu’il y aura du sport sur nos écrans d’ici la fin de l’été.