Crédit : AFP

Baseball - MLB

« We f*cked up »

Publié | Mis à jour

Evan Gattis, un ancien joueur des Astros de Houston, a présenté ses excuses pour sa participation au scandale de vols de signaux qui a miné la réputation de l’équipe texane, en entrevue dans le podcast du média sportif The Athletic.

« We f*cked up » a déclaré le receveur à la retraite, dans des propos grossiers difficiles à traduire en français. 

• À lire aussi: Scandale de vols de signaux: la sanction tient malgré tout

• À lire aussi: Les 20 Québécois les plus influents dans le monde du baseball

Gattis, membre de l’édition 2017 des Astros qui a remporté la Série mondiale du baseball majeur, a tout simplement admis que lui et les joueurs s’étaient embarqués dans un système de triche très élaboré, aveuglés par le désir de triompher, au détriment de l’intégrité sportive.

« Tout le monde veut être le meilleur joueur de la planète. (...) Nous avons certainement triché, contre le baseball et les partisans. Je me sens mal pour les fans », a dit celui qui a connu une brève carrière de six saisons avec les Braves d’Atlanta et les Astros.

« Je ne demande pas de la compassion ou quoi que ce soit du genre. Si notre punition est d’être haï pour tout le monde pour toujours, peu importe. Je ne sais pas ce qui doit être fait, mais quelque chose devait être f*cking fait. »

« Je pense que c’est bon pour le baseball qu’on nettoie (ce scandale) et je comprends que ce ne soit f*cking pas assez de dire désolé. Je comprends », a-t-il ajouté au sujet de l’enquête du baseball majeur qui a mené au congédiement du directeur général des Astros Jeff Luhnow, du gérant A.J. Hinch, de l’ancien entraîneur adjoint Alex Cora à titre de gérant des Red Sox de Boston et de l’ancien joueur Carlos Beltran comme gérant des Mets de New York.

Gattis, 33 ans, n’a pas joué dans le baseball majeur en 2019 et a confirmé sa retraite quelques jours avant ces excuses bien senties. 

Une retraite qui vient à point, si on veut : avant l’interruption des activités du baseball majeur en raison de la pandémie du COVID-19, en mars, l’organisation des Astros - joueurs actifs, anciens joueurs comme membres du personnels - faisaient déjà l’objet, au début du camp préparatoire, de railleries de la part du reste des Ligues américaine et nationale, ainsi que des partisans.

Les Astros, champions de la Série mondiale en 2017, ont volé les signaux des équipes adverse grâce à une caméra située au champ centre. L’équipe transmettait ensuite l’information au frappeur au marbre de diverses manières, se donnant ainsi un avantage. 

Hinch et Luhnow auront complété leur suspension d’un an en 2020, peu importe si la saison du baseball majeur a lieu ou non. 

La pénalité imposée par le commissaire Rob Manfred est en vigueur « jusqu’à la fin de la Série mondiale 2020 » et n’est pas quantifiée par un nombre précis de matchs. Conséquemment, le circuit considérera la suspension terminée l’automne prochain.