Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

MLS

La période d'inactivité s'étire en MLS...

Publié | Mis à jour

Le circuit de Major League Soccer (MLS) étire son moratoire sur l’entraînement des équipes jusqu’au 24 avril inclusivement, en raison de la pandémie de COVID-19.  

• À lire aussi: La paie du commissaire réduite substantiellement 

  Ainsi, la MLS demande toujours, en date du 2 avril 2020 et comme annoncé dans un communiqué de presse, aux équipes de maintenir leurs établissements fermés aux joueurs et au personnel, à l’exception des joueurs en besoin de soins médicaux qui ne peuvent être prodigués à domicile. 

La direction de la plus importante ligue de soccer en Amérique du Nord dit demeurer en « lien étroit » avec les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), les autorités respectives des États-Unis et du Canada en matière de santé publique, afin de surveiller les développements en ce qui a trait à la propagation du coronavirus. 

La MLS demande aux joueurs de rester dans la ville de leur club, mais continuera d’examiner les requêtes individuelles des athlètes qui souhaiteraient se reloger dans un autre lieu, qui soit accessible en voiture.

L’échéance précédente du moratoire d’entraînement de la MLS était fixée à vendredi (3 avril). 

La ligue avait suspendu dans un premier temps sa saison pendant 30 jours après seulement deux journées d’activité. 

Le 19 mars, la MLS avait prolongé cette suspension jusqu'au 10 mai à la suite de la recommandation des autorités sanitaires américaines d'interdire pendant huit semaines les rassemblements de plus de 50 personnes. 

Sur la photo: Thierry Henry, entraîneur-chef de l'Impact de Montréal