Grand Prix du Canada - Formule 1

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

F1

Lawrence Stroll devient président d'Aston Martin

Publié | Mis à jour

Les actionnaires d'Aston Martin ont approuvé le retour de la marque britannique en Formule 1 en tant que constructeur en 2021, a annoncé mercredi dans un communiqué de presse l'actuelle écurie Racing Point, qui deviendra Aston Martin F1 Team la saison prochaine.  

«Les actionnaires d'Aston Martin Lagonda ont approuvé une levée de fonds de 536 millions de livres sterling (environ 663,6 millions de dollars canadiens), soutenue par une injection de 260 millions de livres sterling (322 millions de dollars canadiens) de capital de la part du Yew Tree Consortium - un groupe d'investisseurs dirigé par Lawrence Stroll (l'actuel propriétaire de Racing Point)», est-il indiqué dans le communiqué de presse. 

À lire aussi: Trêve obligatoire 

À lire aussi: Une fin de saison en janvier? 

«Dans le cadre de cet investissement, M. Stroll deviendra président exécutif d'Aston Martin et Aston Martin créera sa propre écurie de F1» à partir de Racing Point, basée à Silverstone, au Royaume-Uni. 

«Ce travail est sur le point de commencer avec la mise en place d'équipes d'ingénieurs et de groupes de travail pour poser les bases du succès de l'écurie, du développement des voitures et de la construction de la marque au niveau mondial», est-il ajouté. 

Stroll est «incroyablement enthousiaste»

«Notre stratégie d'investissement fait de la Formule 1 un pilier central de notre stratégie marketing mondiale, et il est parfaitement logique de rebaptiser Racing Point à cette fin, explique Stroll dans le même communiqué. L'écho mondial de la Formule 1 est inégalé et nous allons en tirer parti pour mettre en valeur la marque Aston Martin sur nos principaux marchés.»

«Je suis incroyablement enthousiaste à l'idée de voir quelles technologies passeront du programme sportif aux voitures de route, poursuit-il. Cela sera particulièrement pertinent pour les voitures de route à moteur central lancées dans l'avenir.»

Ce projet, lié au plan de sauvetage devant sortir Aston Martin d'une mauvaise passe commerciale et financière, avait été dévoilé le 31 janvier. Sa finalisation intervient alors que la crise liée au coronavirus frappe de plein fouet la F1, dont les huit premières courses de la saison ont été annulées ou reportées, et le secteur de l'automobile. 

L'ensemble des écuries sont temporairement à l'arrêt, comme les activités de fabrication dans les usines d'Aston Martin au Royaume-Uni. 

Aston Martin, commanditaire de Red Bull jusqu'à la fin de 2020, avait engagé une monoplace en F1 pour quelques courses en 1959 et 1960 pour le compte de l'équipe David Brown, sans grand succès, avant de briller dans le Championnat du monde d'endurance (WEC). 

Racing Point a été créé en 2018 après la faillite de Force India et son rachat par Lawrence Stroll.