Crédit : AFP

LNH

Leon Draisaitl est passé près de la LHJMQ

Publié | Mis à jour

Si l’attaquant des Oilers d’Edmonton Leon Draisaitl a effectué son stage junior dans la Ligue junior de l’Ouest, il est passé bien près d’évoluer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, avec les Olympiques de Gatineau. 

Il y a huit ans, personne ne pouvait se douter que cet Allemand allait devenir le premier pointeur de la LNH un jour. Toutefois, l’entraîneur-chef de l’époque, Benoît Groulx, avait vu tout le potentiel de Draisaitl.   

«J’avais une liste de joueurs à surveiller (au Défi des moins de 17 ans à Windsor en 2012), a confié Groulx au journal Le Droit. Draisaitl n’y figurait pas. Sauf qu’après l’avoir vu joué une seule fois, j’ai appelé Alain Sear (propriétaire) pour lui dire que nous avions trouvé notre joueur et qu’il fallait s’arranger avec lui rapidement parce qu’à la fin du tournoi, tout le monde allait savoir que c’était lui le meilleur.» 

Les Olympiques détenaient alors le quatrième choix au total du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey. Et ils ont tout mis en oeuvre pour attirer Draisaitl dans leur équipe. 

«Alain (Sear) avait été rapide, a continué Groulx. Nous avions réglé tous les détails. Il était convenu qu’il allait venir chez nous. Il restait seulement à attendre le repêchage en espérant que personne d’autre ne le réclame. Quand tu arrives au repêchage européen, t’es mieux d’avoir au moins trois ou quatre joueurs sur ta liste parce qu’il y a toujours de mauvaises surprises. Dans notre cas, comme c’était réglé, nous avions cessé de parler de ce dossier. Valait mieux taire notre plan.» 

Mais le plan ne s’est malheureusement pas concrétisé par la formation de l’Outaouais. 

En effet, à un mois du repêchage européen, Draisaitl a changé d’agent et les Raiders de Prince Albert, qui détenaient la deuxième sélection, se sont entendus avec lui pour amener Draisaitl dans les Prairies, où il a passé deux saisons. Il a plus tard été échangé aux Rockets de Kelowna, qui ont atteint la finale de la Coupe Memorial en 2015, à Québec. 

«Je ne peux pas dire que j’avais anticipé ça, mais je me dis que ouin... je ne m’étais pas trompé sur lui», a terminé Groulx. 

En 422 matchs dans la LNH, Draisaitl a amassé 422 points. Il a obtenu plus de 100 points lors des saisons 2018-2019 et 2019-2020, qui n’est toujours pas officiellement terminée.