Crédit : AFP

UFC

Jon Jones plaide coupable et évite la prison

Publié | Mis à jour

En plaidant coupable à un chef d’accusation de conduite avec les facultés affaiblies, mardi, le combattant d’arts martiaux mixtes Jon Jones a évité une peine de prison.

Jones a été arrêté jeudi à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Il s’agit d’une deuxième infraction du genre pour l’actuel champion des poids mi-lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), qui s’exposait ainsi à une peine maximale de 364 jours d’emprisonnement, selon un porte-parole du comté de Bernalillo.

Jones devra malgré tout passer 96 heures dans un programme de garde communautaire et effectuer 48 heures de travaux dans la communauté. Il devra également payer une amende de 500 $ et installer un antidémarreur éthylométrique dans tous les véhicules qu’il compte utiliser. S’il ne respecte pas ces conditions, il pourrait effectuer un séjour en prison.

«Alors que nous cherchons tous à comprendre et à faire face aux incertitudes entourant l’état actuel de notre monde, je veux exprimer à quel point je suis déçu d'être redevenu la source de nouvelles négatives, a commenté Jones dans un communiqué. Je suis déçu d’avoir laissé tomber les gens que j’aime. J’accepte l’entière responsabilité de mes actions et je reconnais que j’ai un travail d’introspection à faire, notamment en raison de ma relation malsaine avec l’alcool.»

Des accusations pour usage négligent d'une arme mortelle, absence de preuve d'assurance et possession d'un contenant d'alcool ouvert ont été abandonnées.

Jones avait également plaidé coupable à un chef d’accusation de conduite avec les facultés affaiblies en 2012, à New York.